Dictionnaire médical


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Abréviations T Tach Tala Talo Talu Tamp Tars Tart Tato Temp Tend Test Text Thal Than Ther Thor Thro Thym Thyr Thèq Thé Théc Thér Tibi Tiss Titr Toco Tolé Tomo Tona Toni Tono Tons Tonu Tope Topi Topo Torp Tors Tort Toru Tous Toux Toxi Toxo Toxé Trab Trac Trag Trai Tran Trau Trep Tri Tria Tric Trig Trim Trip Tris Trit Troc Troi Trom Tron Trop Tryp Trép Tuba Tube Tubo Tubu Tubé Tumo Tuph Tuss Tymp Type Typh Typo Tyro Tæni Téla Télo Télé Téne Téni Téno Téra Téta Tétr
Tuberculose pancréatique
Splanchnologie, épidémiologie et santé publique, médecine biologique N. f. * tuberculo : du latin médicinal tuberculum, de tuber {tubercul(o)-} petite tumeur ; * ose : du grec -ôsis , suffixe désignant des maladies non inflammatoires ou/et des états chroniques ; * pancréatique : du grec pankreas (utilisé en 1562 par Ambroise Paré) formé de pan-, tout, et de kreas : chair, relatif au pancréas, dont A. Paré disait "qu'il a partout similitude de chair". Comme toutes les tuberculoses extra-pulmonaires et en particulier celles des organes abdominaux, la tuberculose pancréatique est une forme rare, touchant des patients plutôt jeunes et qui pose un gros problème de diagnostic différentiel, car il ne faut pas la confondre avec le carcinome du pancréas (entre autres pathologie affectant les organes voisins) Symptômes : * ascite, * douleur abdominale vague, * pancréas pas toujours affecté, * valeurs de la NFS (numération formule sanguine), de la VS (vitesse de sédimentation) et des enzymes hépatiques pas toujours anormales, * signes radiologiques atypiques, * présentation clinique non spécifique et variable, * parfois fièvre et/ou perte de poids, * anémie par déficience en fer, * exploration des canaux biliaires et pancréatiques par pancréatocholangiographie (injection d'un produit de contraste par un cathéter amené au niveau de l'ampoule de Vater) normale, * parfois présence d'une lésion hétérogène dans la tête du pancréas à l'examen tomographique ... Tout ceci montre la grande difficulté de faire le bon diagnostic et la nécessité d'une formation poussée des médecins exerçant dans les zones endémiques de cette pathologie, d'autant plus que le pancréas est normalement protégé de façon naturelle contre Mycobacterium tuberculosis. Lorsque le médecin pense à une tuberculose pancréatique, le diagnostic peut être confirmé de façon claire et définitive par deux examens : 1. Test à la tuberculine (cutané) qui s'avère toujours positif. 2. Biopsie par cytoponction à l'aiguille fine (CAF ou ponction aspiration à l'aiguille fine ) - en Anglais FNAC : Fine Needle Aspiration Cytology. Cet examen fiable et peu invasif est réalisé par un cytologiste expérimenté. L'observation du prélèvement révèle une nécrose caséeuse qui suggère une inflammation granulomateuse du pancréas. Quand le diagnostic est confirmé, le traitement est celui d'une tuberculose "normale", médicaments pendant un an minimum et l'évolution positive est confirmée par des examens trimestriels ou semestriels.
© Georges Dolisi


< vers le menu principal Politique de confidentialité | Contact ^ haut de la page
© 2006, 2016 Medicopedia | Télécharger l'Application | Powered by JIMaroc