Dictionnaire médical


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Abréviations M Macr Macro Macu Magn Mal Malacie Maladie Maladie de Malaria Malt Mamm Mamm(o)- Manœ Manœuvre de Mart Maso Mass Mast Mast(o) Maïe Melæ Mens Menstr Meur Micr Micro Mict Miction Migr Migraine Mili Minéral Miop Mito Mnèm Mném Mnés Moel Mole Moll Mona Mono Morb Morp Mort Moru Mour Muc Muci Muco Mult Musc Muscle Myas Myco Mycé Mydr Myo Myri Myring Myth Myx Myél Méat Méca Méde Médi Médiastin Médu Médull Méga Méio Méla Mélan Méni Méning Ménisc Méno Mér Méro Més Méso Méta Méth Méthode de Métr Métro Mété Météor Môla Môle
MARIE Pierre
Biographie Médecin neurologiste français, né le 9 novembre 1853 à Paris, mort le 14 avril 1940 à Cannes. A la clinique neurologique de la Salpêtrière, il succède à Charcot puis décrit l'acromégalie, maladie qui portera son nom (maladie de Pierre Marie). Il a également décrit plusieurs autres affections ostéoarticulaires. Après ses études de médecine, il est nommé Interne en 1878 et commence à étudier la neurologie sous la tutelle de Jean Martin Charcot à la Salpêtrière et à Bicêtre. Pierre MARIE est bientôt l'un des étudiants les plus remarquables de Charcot dont il devient l'assistant spécial et le chef de son laboratoire. Il a obtient son doctorat en médecine en 1883 avec une thèse sur la maladie de Basedow. Il obtient son agrégation à la Faculté de Médecine de Paris en 1889 où il a présenté une série de conférences célèbres sur les maladies de la moelle épinière. En 1897 il a créé un service neurologique à Bicêtre qui a rapidement eu une réputation mondiale. Ses travaux sur l'aphasie l'ont opposé à Pierre Paul Broca (1824-1880) et Karl Wernicke (1848-1905) quant à la localisation du centre de la parole. En 1907 il a sollicité avec succès la chaire vacante d'anatomie pathologique à la Faculté de Médecine et, avec l'aide de Gustave Roussy, son successeur, Marie a complètement modernisé l'enseignement d'anatomie pathologique. En 1917, âgé 64, Marie a été nommée à la chaire de neurologie qui avait été créée pour Charcot et occupée depuis par Fulgence Raymond (1844-1919), Édouard Brissaud (1852-1909) et Joseph Jules Dejerine (1849-1917). Entre 1885 et 1910, période la plus productive de sa carrière, il a écrit des nombreux articles et livres et a développé une école internationale de neurologie. Marie a identifié avec succès et a décrit une série de désordres auxquels son nom est lié. L'analyse de Marie sur les désordre de l'hypophyse a contribué de façon déterminante au domaine naissant de l'endocrinologie. Avec E. Brissaud il a fondé la Revue de Neurologie en 1893, et la Société Française de Neurologie dont il fut le premier secrétaire général. Il a été nommé membre du d'Académie Médecine de 1911.
© Georges Dolisi


< vers le menu principal Politique de confidentialité | Contact ^ haut de la page
© 2006, 2016 Medicopedia | Télécharger l'Application | Powered by JIMaroc