Dictionnaire médical

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Abréviations S Sac Sacc Sacchar Sacr Sain Salm Salmonell Salp Salping San Sana Sang Sani Saph Sarc Scap Scapul Scar Schi Schist Schiz Scia Scie Science Scin Scint Scis Sclé Sclér Scol Scolio Scop Scot Seb Sebo Segm Segment Sept Septic Shif Sial Sibu Sidé Sidéro Sigmoïd Sign Signe de Sinu Sinus Siro Siru Sixi Soci Sodi Solu Solv Soma Somato Somi Soph Soud Sous Span Spas Spasm Spec Sper Sperm Sphi Sphinctér Sphy Sphygm Sphè Sphé Spin Spir Spiro Spla Splanchno Splé Splén Spon Spondyl Stad Stag Stap Staphyl Stapéd Stas Stat Sten Ster Sterco Stom Stre Strepto Stro Stéa Stéat Stén Sténo Stér Stéril Stérol Stéroïd Stéréo Sub Subi Subl Subs Suc Sudo Sudor Sueu Sueur Sui Suic Sulc Suns Supe Supr Supra Sur Sura Surc Surd Surf Suri Surj Surn Suro Surp Surr Surs Sus Sym Symb Symp Sympath Syn Syna Sync Synd Syndesm Syndrome Syne Syno Synovi Synt Syné Syph Syphil Syri Syring Syst Séba Sébo Sémi Sémio Sémé Séne Sér Séro Séru
Syndrome de MÜNCHHAUSEN par procuration
Psychiatrie psychologie N. pr. * syndrome : du grec sundromê , concours, réunion ; ensemble des symptômes qui caractérisent une maladie ; * Münchhausen : de Karl Friedrich Hieronymus MÜNCHHAUSEN, officier et auteur allemand, né le 11 mai 1720 à Hanovre, mort le 22 février 1797 MÜNCHHAUSEN a aussi été surnommé "le baron du mensonge". Les personnes atteintes de ce syndrome simulent des pathologies ou se les provoquent volontairement afin d'attirer sur elles l'attention du corps médical, mais peuvent aussi provoquer ces symptômes sur leurs proches (enfants, membres de la famille). Si cette forme de violence ne s'exerce que sur soi-même, le syndrome de MÜNCHHAUSEN est dit "simple". Le syndrome de MÜNCHHAUSEN par procuration est évoqué lorsque le patient exerce cette violence sur d'autres personnes. Les malades sont conscient que leurs agissements sont contraires à l'éthique mais n'éprouvent aucune culpabilité. Ils vivent dans un état de tension (pulsion) tel que seul l'exécution de leurs actes leur procure un certain apaisement. Extrait du site http://www.doctissimo.fr : "Vendredi 13 septembre 2002 : la Cour d'Assises de Paris condamnait à 2 ans de prison avec sursis un chirurgien, étudiant en médecine à l'époque de fait, pour complicité d'empoisonnement. Sa compagne injectait à sa fille de 9 ans de l'insuline et des antidiabétiques de synthèse. La mère était parvenue à mystifier les médecins de l'hôpital Necker - Enfants malades à Paris, en simulant une tumeur. Les chirurgiens avaient alors décidé de pratiquer une (inutile) ablation partielle du pancréas. Cette femme, décédée en 1995, souffrait du syndrome de Münchhausen. Ce nom fait référence au célèbre baron connu pour son imagination débordante, proche de la mythomanie. En psychiatrie, il est dit "simple" quand la violence s’exerce contre soi-même et "par procuration" quand les actes malveillants sont tournés vers autrui. Les victimes sont généralement des enfants ou parfois des personnes âgées dans l’incapacité de dire ce qu’elles subissent. Si la forme simple concerne autant d’hommes que de femmes, les syndromes par procuration sont à 95 % le fait de femmes".
© Georges Dolisi


< vers le menu principal Politique de confidentialité | App Privacy Policy | Contact ^ haut de la page
© 2006, 2018 Medicopedia Powered by JIMaroc