Dictionnaire médical

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Abréviations S Sac Sacc Sacchar Sacr Sain Salm Salmonell Salp Salping San Sana Sang Sani Saph Sarc Scap Scapul Scar Schi Schist Schiz Scia Scie Science Scin Scint Scis Sclé Sclér Scol Scolio Scop Scot Seb Sebo Segm Segment Sept Septic Shif Sial Sibu Sidé Sidéro Sigmoïd Sign Signe de Sinu Sinus Siro Siru Sixi Soci Sodi Solu Solv Soma Somato Somi Soph Soud Sous Span Spas Spasm Spec Sper Sperm Sphi Sphinctér Sphy Sphygm Sphè Sphé Spin Spir Spiro Spla Splanchno Splé Splén Spon Spondyl Stad Stag Stap Staphyl Stapéd Stas Stat Sten Ster Sterco Stom Stre Strepto Stro Stéa Stéat Stén Sténo Stér Stéril Stérol Stéroïd Stéréo Sub Subi Subl Subs Suc Sudo Sudor Sueu Sueur Sui Suic Sulc Suns Supe Supr Supra Sur Sura Surc Surd Surf Suri Surj Surn Suro Surp Surr Surs Sus Sym Symb Symp Sympath Syn Syna Sync Synd Syndesm Syndrome Syne Syno Synovi Synt Syné Syph Syphil Syri Syring Syst Séba Sébo Sémi Sémio Sémé Séne Sér Séro Séru
Spectre solaire
Optique, ophtalmologie, chromothérapie N. m. * spectre : du latin spectrum, de spectare, regarder ; en imagerie médicale, variation d’un rayonnement complexe en fonction de la longueur d’onde, de l’énergie, de la fréquence ; * lumière : du latin luminaria, de lumen {-luminal, -luminescence}, lumière. La lumière est un rayonnement qui est produit des corps portés à haute température (incandescence) ou par des corps excités (luminescence). Cette lumière est perçue par les yeux qui ont des récepteurs spécifiques : cellules en cônes et en bâtonnets de la rétine. La lumière est aussi définie par un rayonnement d'ondes électromagnétiques qui se déplace à environ 300 000 km/s (ou, si on veut être plus exact, à 299 792,458 km/s). C'est également un flux de particules énergétiques qui n'ont pas de masse : les photons. La lumière blanche, ou lumière solaire est l'addition de lumières monochromatiques : infrarouge, rouge, orange, jaune, vert, bleu, indigo, violet, ultraviolet. Elle peut être décomposée en un spectre de ses différentes longueurs d'onde, grâce à un prisme. Rappels sur les infrarouges : * infra : du latin infra, au-dessous, en position inférieure, souvent synonyme du préfixe sub- ; * rouge : du latin sonum [son(o)-, -sonie, -sonique], relatif aux sons, vibrations de l’air. Dans le spectre d'émission de la lumière blanche, l'infrarouge est invisible pour l'œil humain. En effet, l'infrarouge a une longueur supérieure à 700 nm (1 nanomètre = 10-9 m) et l'œil ne perçoit que les longueurs d'ondes comprises entre 400 et 700 nm. A noter que l'on dit infrarouge pour une longueur d'onde supérieure à celle du rouge, car on se base sur la fréquence qui est l'inverse de la longueur d'onde. La fréquence de l'IR est donc inférieure à celle du rouge. Le rayonnement infrarouge est utilisé depuis longtemps en médecine (c'est l'infrathermothérapie) pour ses caractéristiques thermiques et en médecine biologique pour la mise en évidence de nombreuses substances dans des analyses. Rappels sur les ultraviolets : * ultra : préfixe latin, signifiant degré excessif, au-delà de ; * violet : de l’ancien français viole, du latin viola, plantes des bois à fleurs violettes ou blanches ; se dit d’un pigment ou d’un colorant dont la couleur se rapproche d’une des limites visibles du spectre de décomposition de la lumière solaire. Les ultraviolets (ou UV) sont les radiations situées, dans le spectre de décomposition de la lumière blanche ou solaire, qui sont placées au-delà du violet et dont la longueur d'onde est comprise entre 4 000 et 200 Å (1 Angström = un dix-millième de micron ou 10-7 mm). Les ultraviolets ont une action destructive sur les tissus vivants et un pouvoir bactéricide considérable, d'où leur emploi dans la stérilisation des eaux et en photothérapie.

© Georges Dolisi


< vers le menu principal Politique de confidentialité | App Privacy Policy | Contact ^ haut de la page
© 2006, 2018 Medicopedia Powered by JIMaroc