Dictionnaire médical

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Abrév Abréviations R Rabi Rach Rachi Radi Radici Radicul Radio Rage Re Rech Reco Rect Recto Rein Repl Resp Rhab Rhabdo Rhin Rhiz Rhom Rhum Rhumat Rhume Ribo Ronch Ronf Rosa Rose Rosé Roug Rube Rubi Rubo Rubr Rubé Rug Ruga Rugi Rugo Rugu Réac Réaction Réan Réci Réfl Rén Réna Réni Réno Répl Réso Réti Réticul Rétin Rétr Rétro
Radiothérapie conservatrice
Médecine nucléaire, imagerie médicale, cancérologie oncologie N. f. * radio : du latin radius , rayon, rayonnement, radiation ; * thérapie : du grec therapeuein {- thérapeute, -thérapie}, soigneur, soigner. [Angl. : Radiotherapy] D'une façon générale, la radiothérapie est l'utilisation des rayonnements ionisants dans le traitement de certaines maladies et surtout des tumeurs cancéreuses. Quand on utilise le mot radiothérapie seul, il désigne la radiothérapie externe ou transcutanée, dans laquelle la source de rayonnement est externe au patient et produit un faisceau qui traverse la peau et les tissus superficiels pour atteindre les tissus profonds. Pour cette radiothérapie, le radiothérapeute utilise essentiellement 2 types de rayonnements : les rayons électromagnétiques (rayons X et rayons gamma) et des rayonnements constitués de d'électrons, de protons et de neutrons. * La radiothérapie à faibles doses est utilisée notamment dans le traitement du zona et des cicatrices pathologiques. Aujourd'hui, les radiothérapeutes travaillent essentiellement sur les tumeurs cancéreuses et les techniques ont fait d'énormes progrès ces dernières années, pour épargner les tissus voisins. Dans les cellules cancéreuses soumises à ces rayonnements ionisants, les chromosomes sont détruits, ce qui provoque la mort de la cellule. Pour les cellules voisines saines qui sont atteintes, elles ont un certain pouvoir de régénération, ce qui fait que les "dégâts" sont moindres. * Dans certains cas de tumeur profonde, pancréatique ou rectale, le chirurgien pratique la radiothérapie peropératoire, c'est-à-dire qu'il irradie la tumeur avec un faisceau d'électrons pendant l'opération, après avoir écarté les organes voisins pour les protéger. * La radiothérapie corporelle totale est destinée à des patients en attente de greffe de moelle osseuse. Elle détruit complètement leurs globules blancs pour éviter toute forme de leucémie ou d'hémopathie avant la greffe. Cette technique est surtout pratiquée sur des enfants qui sont alors placés dans une "bulle" stérile. * Pour traiter les lymphomes cutanés, le radiothérapeute peut utiliser la radiothérapie cutanée totale, qui est un faisceau d'électrons de faible énergie. * Une radiothérapie est qualifiée de conservatrice lorsqu'elle est destinée à éviter l'ablation d'un organe (sein, larynx, anus, rectum ...). Elle cible en général la tumeur elle-même, mais aussi les ganglions voisins et, quand elles sont détectables, les métastases issues de cette tumeur. * La radiothérapie cinétique utilise un appareil mobile pour l'émission des rayons ionisants. L'appareil se déplace autour du malade ou le malade se déplace dans un faisceau fixe. * Presque à l'inverse de cette méthode, la radiothérapie de contact est utilisée pour de petites tumeurs cutanées : l'appareil émetteur est placé à moins de 10 cm de l peau et permet un ciblage remarquablement précis. * Radiothérapie intracavitaire ou endoradiothérapie : technique relativement récente qui consiste à introduire la source de rayonnement dans un canal naturel (vagin, rectum, oesophage ...) proche de la tumeur à irradier. Cette technique est utilisée par exemple pour les cancers de la prostate. * La radiothérapie pénétrante ou radiothérapie profonde consiste à délivrer des énergies importantes (de l'ordre de 200 à 300 kV) de façon à atteindre des tissus profonds sans léser les tissus superficiels. A l'inverse, la radiothérapie superficielle utilise des énergies bien plus basses (100 kV au maximum) de façon que seules les couches de la peau soient concernées. * La radiochimiothérapie est la combinaison de la chimiothérapie (voir ce mot) et de la radiothérapie.
© Georges Dolisi


< vers le menu principal Politique de confidentialité | App Privacy Policy | Contact ^ haut de la page
© 2006, 2018 Medicopedia Powered by JIMaroc