Dictionnaire médical

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Abréviations P Pach Paid Pala Palato Pali Palu Palud Pamp Pan Panc Pancréat Pans Papi Papill Par Para Pare Pari Paro Parv Paré Pate Patell Path Pauc Paus Pedi Pell Pelv Peps Pept Per Pert Pest Peti Pexi Phac Phaco Phag Phak Phal Phaq Phar Pharmaco Pharyngo Phas Phil Phim Phle Phlegmo Phlé Phlébo Phob Phor Phos Phosphato Phot Photo Phré Phréno Phti Phys Physio Phyt Phyto Phén Phéno Phéo Pian Pied Pigm Pila Pile Pili Pilo Pituito Pity Pityro Plac Placento Plas Plasmo Plat Platino Platy Pleu Pleuro Plur Plèv Pléi Pléio Pléo Plét Pneu Pneumo Pod Podo Poecilo Poikilo Poil Poli Polio Poll Pollaki Poly Pomm Pomp Ponc Pore Pori Poro Porp Porphyri Poso Post Pota Potasse Poto Pour Poïk Prem Pres Presby Pression Prim Primi Primo Pro Proc Proct Prod Produit Prof Prog Prom Pron Prop Pros Prostat Prot Protéin Prov Prox Proé Prur Prurig Prurit Pré Préc Prép Pseu Pseud Psit Pso Psoa Psor Psoï Psyc Psycho Pter Ptér Ptôs Ptôse Pub Pube Pubi Pubè Pulp Purp Purpura Pycn Pycno Pygo Pylo Pyo Pyod Pyog Pyoh Pyop Pyos Pyr Pyri Pyro Pyru Pyré Pyél Pyélo Pyém Pœci Péd Péda Pédi Pédo Péli Pére Péri pH
Peste noire
Immunologie allergologie, épidémiologie et santé publique, parasitologie pathologies infectieuses et tropicales, médecine biologique N. f. * peste : du latin pestis, épidémie. La peste est une maladie infectieuse et contagieuse grave, à déclaration obligatoire, généralement transmise à l'homme par une morsure de rat ou par l'intermédiaire des puces. Cette maladie a pratiquement disparu dans nos pays occidentaux, mais il reste quelques foyers au Nouveau-Mexique, au Mexique, en Inde, au Turkestan, entre autres. Le responsable est Yersinia pestis ou bacille de Yersin. Bactériologiste français d'origine suisse Alexandre YERSIN (1863 - 1943) a découvert (entre autres) le bacille de la peste, connu aujourd'hui sous le nom de Yersinia pestis (ou Pasteurella pestis, bacille de Yersin, bacille pesteux). Par le passé, des épidémies redoutables ont fait des millions de morts. Pour y mettre fin, il a fallu procéder à des grandes campagnes massives de dératisation et de lutte contre les puces dans les ports (Marseille a été particulièrement touchée), ainsi qu'à la mise en quarantaine systématique des malades. Le réservoir du bacille de cette zoonose est le rat ou le mérione, rongeur sauvage d'Asie. La peste se soigne efficacement à la streptomycine (antibiothérapie), et il existe un vaccin antipesteux pour les personnes à risque. On distingue habituellement trois manifestations cliniques de la peste. * La peste bubonique. * bubonique : du grec boubôn, tumeur à l’aine, terme ancien encore employé pour certaines adénites, dont la peste. L'inoculation se fait par une piqûre de puce. Après une fièvre intense, elle se caractérise par un important gonflement des ganglions lymphatiques, notamment ceux de l'aine. Ces bubons pesteux suppurent et des hémorragies sous-cutanées se produisent. Les collections de sang se transforment rapidement en ecchymoses noirâtres, ce qui a valu le nom de peste noire à cette forme clinique. * La peste pulmonaire. * pulmonaire : du latin pulmo, pulmonis [pulm(o)-], poumon. Il existe une variété dite peste pulmonaire qui se transmet d'homme à homme par voie aérienne et qui est hautement contagieuse. Elle se traduit par une forte fièvre et une pneumopathie aiguë avec expectorations sanguinolentes hautement pathogènes. Sans traitement, cette forme clinique est rapidement fatale. * La peste septicémique. * septico : du grec sêpsis [septic(o)-, -sepsie], infection ; * émie : du grec haima, [-émie, héma-, hémat(o)-, hémo-] : relatif au sang. C'est la suite de la peste bubonique, avec apparition d'une infection généralisée ou septicémie

© Georges Dolisi


< vers le menu principal Politique de confidentialité | App Privacy Policy | Contact ^ haut de la page
© 2006, 2018 Medicopedia Powered by JIMaroc