Dictionnaire médical

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Abréviations P Pach Paid Pala Palato Pali Palu Palud Pamp Pan Panc Pancréat Pans Papi Papill Par Para Pare Pari Paro Parv Paré Pate Patell Path Pauc Paus Pedi Pell Pelv Peps Pept Per Pert Pest Peti Pexi Phac Phaco Phag Phak Phal Phaq Phar Pharmaco Pharyngo Phas Phil Phim Phle Phlegmo Phlé Phlébo Phob Phor Phos Phosphato Phot Photo Phré Phréno Phti Phys Physio Phyt Phyto Phén Phéno Phéo Pian Pied Pigm Pila Pile Pili Pilo Pituito Pity Pityro Plac Placento Plas Plasmo Plat Platino Platy Pleu Pleuro Plur Plèv Pléi Pléio Pléo Plét Pneu Pneumo Pod Podo Poecilo Poikilo Poil Poli Polio Poll Pollaki Poly Pomm Pomp Ponc Pore Pori Poro Porp Porphyri Poso Post Pota Potasse Poto Pour Poïk Prem Pres Presby Pression Prim Primi Primo Pro Proc Proct Prod Produit Prof Prog Prom Pron Prop Pros Prostat Prot Protéin Prov Prox Proé Prur Prurig Prurit Pré Préc Prép Pseu Pseud Psit Pso Psoa Psor Psoï Psyc Psycho Pter Ptér Ptôs Ptôse Pub Pube Pubi Pubè Pulp Purp Purpura Pycn Pycno Pygo Pylo Pyo Pyod Pyog Pyoh Pyop Pyos Pyr Pyri Pyro Pyru Pyré Pyél Pyélo Pyém Pœci Péd Péda Pédi Pédo Péli Pére Péri pH
Parvocellulaire
Neurologie, anatomie, cytologie, endocrinologie Adj. * parvi-, parvo- : du latin parvus, petit ; * cellulaire : du latin cellula, dim. de cella {cellul(o)-, -cellulaire}, chambre ; racine des termes relatifs à la cellule. L'adjectif parvicellulaire (ou parvocellulaire) caractérise des noyaux ou groupes de neurones sécrétoires, situés dans l'hypothalamus. Petit rappel sur le système porte hypothalamohypophysaire pour mieux comprendre. Situés dans la partie latéro-postérieure de l'hypothalamus, les noyaux parvicellulaires regroupent des neurones dont les terminaisons axoniques sont en relation, dans la tige hypophysaire ou pituitaire, avec des capillaires veineux pelotonnés qui vont former la veine porte hypophysaire. Les sécrétions hormonales de ces neurones passent donc très rapidement dans le sang veineux (voir flèches bleu clair sur le schéma, au niveau de la tige hypophysaire) qui irrigue l'adénohypophyse ou antéhypophyse. Ces neurohormones vont ensuite stimuler, grâce à un deuxième réseau de capillaires, les cellules sécrétrices de l'antéhypophyse, qui produisent des hormones adénohypophysaires emportées dans le corps vers leurs cibles. On a constaté que ces noyaux hypothalamiques sont constitués de neurones à petit corps cellulaire, ce qui justifie leur qualificatif de parvicellulaires. En plus de ces noyaux parvicellulaires, il existe, dans la partie antérieure d' l'hypothalamus, des noyaux (supra-optique, para-ventriculaire...) qui sont formés de neurones eux aussi sécrétoires (ocytocine, vasopressine), mais de plus grande taille. Ils sont en relation directe avec la neurohypophyse ou posthypophyse où, grâce à un réseau capillaire artérioveineux, ils stimulent la sécrétion d'hormone neurohypophysaires. Ces noyaux à grosses cellules sont appelés noyaux magnocellulaires (du latin magnus, grand). On distingue également des noyaux appelés médiocellulaires (du latin medium [média-, médi(o)-], milieu) car la taille des neurones (10 à 13 μm) est intermédiaire entre ceux des noyaux parvicellulaires (6 à 10 μm) et ceux des noyaux magnocellulaires (13 à 19 μm). Ils sont situés dans deux groupes de noyaux hypothalamiques, dorsal et postérieur.

© Georges Dolisi


< vers le menu principal Politique de confidentialité | App Privacy Policy | Contact ^ haut de la page
© 2006, 2018 Medicopedia Powered by JIMaroc