Dictionnaire médical

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Abréviations P Pach Paid Pala Palato Pali Palu Palud Pamp Pan Panc Pancréat Pans Papi Papill Par Para Pare Pari Paro Parv Paré Pate Patell Path Pauc Paus Pedi Pell Pelv Peps Pept Per Pert Pest Peti Pexi Phac Phaco Phag Phak Phal Phaq Phar Pharmaco Pharyngo Phas Phil Phim Phle Phlegmo Phlé Phlébo Phob Phor Phos Phosphato Phot Photo Phré Phréno Phti Phys Physio Phyt Phyto Phén Phéno Phéo Pian Pied Pigm Pila Pile Pili Pilo Pituito Pity Pityro Plac Placento Plas Plasmo Plat Platino Platy Pleu Pleuro Plur Plèv Pléi Pléio Pléo Plét Pneu Pneumo Pod Podo Poecilo Poikilo Poil Poli Polio Poll Pollaki Poly Pomm Pomp Ponc Pore Pori Poro Porp Porphyri Poso Post Pota Potasse Poto Pour Poïk Prem Pres Presby Pression Prim Primi Primo Pro Proc Proct Prod Produit Prof Prog Prom Pron Prop Pros Prostat Prot Protéin Prov Prox Proé Prur Prurig Prurit Pré Préc Prép Pseu Pseud Psit Pso Psoa Psor Psoï Psyc Psycho Pter Ptér Ptôs Ptôse Pub Pube Pubi Pubè Pulp Purp Purpura Pycn Pycno Pygo Pylo Pyo Pyod Pyog Pyoh Pyop Pyos Pyr Pyri Pyro Pyru Pyré Pyél Pyélo Pyém Pœci Péd Péda Pédi Pédo Péli Pére Péri pH
Pariétal (lobe)
Anatomie, neurologie Adj. * pariétal : du latin paries, parietis {pariét(o)-, -pariétal}, paroi, muraille ; relatif aussi aux 2 os qui forment les côtés et la voûte du crâne. Quelques rappels anatomiques et fonctionnels sur l'encéphale. Le cortex est la substance grise (SG) de l'encéphale, donc la couche qui contient les corps cellulaires des neurones. A noter que la SG est externe au niveau de l'encéphale, alors qu'elle est interne dans la moelle épinière. Les circonvolutions cérébrales sont des plis apparus progressivement au cours de l'évolution. Cette structure particulière permet de placer une grande surface de cortex (donc un nombre plus important de neurones) dans un volume crânien réduit. Les différents lobes cérébraux sont des zones du cerveau qui doivent leurs noms aux os qui les recouvrent : lobe frontal, lobes temporaux, lobes pariétaux, lobe occipital. Ils sont séparés par des sillons plus profonds nommés scissures. Les zones sensitives ou aires sensitives reçoivent des influx nerveux centripètes qui proviennent de récepteurs des organes sensoriels (entre autres). Leur rôle est de trier ces très nombreuses informations et de traiter celles qui sont importantes : c'est l'intégration. Elles renvoient ensuite les informations vers les zones motrices. Les zones motrices ou aires motrices reçoivent des influx nerveux qui proviennent généralement des aires sensitives. Les influx nerveux qui partent de ces zones motrices sont centrifuges et vont provoquer des réactions : contractions musculaires, sécrétions glandulaires, variation d'un rythme physiologique etc. Particularités du lobe pariétal. C'est un complexe associatif, c'est-à-dire qu'il intervient de façon prédominante dans l'intégration des informations sensorielles émanant des organes sensoriels et notamment ceux du toucher. Il contient les centres qui traitent les impulsions nerveuses liées au sens du toucher et analyse et traite les informations liées à la température, à la texture, à la taille, à la forme et au poids. C'est le lobe pariétal qui est en grande partie responsable de notre perception de l'espace, de l'attention et du contrôle vision-motricité de nos mouvements.

© Georges Dolisi


< vers le menu principal Politique de confidentialité | App Privacy Policy | Contact ^ haut de la page
© 2006, 2018 Medicopedia Powered by JIMaroc