Dictionnaire médical

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Abrév Abréviations I Iatr Iatro Icht Ictu Ictè Idio Ili Ilio Iliu Ilé Iléo Immu Immun Immuno Impa Inap Inci Inco Incu Indi Indé Infa Infe Infl Infr Ingu Inhi Inno Inop Inos Inot Inse Inso Insu Insuli Inte Inter Into Intr Intra Intro Ion Ioni Iono Ipse Ipsi Ipso Ipsé Irid Iris Irit Isch Ischi Iso Isog Isot Isov Isth Ixod
Ictère à bilirubine non conjuguée
Hépatologie, médecine biologique, hématologie N. m. * ictère : du latin icterus, du grec ikteros, {ictér(o)-}, jaunisse ; * bili : du latin bilis {bile, -bilie, -biliaire, -biline}, liquide jaunâtre sécrété par le foie ; relatif à la bile ; * rubine : du latin ruber , rouge, ancien nom de certains pigments rouges. La bilirubine est un produit de la dégradation des hématies ou globules rouges et qui est dans un premier temps insoluble dans l'eau (voir schéma ci-dessous), c'est-à-dire que les reins ne peuvent pas l'éliminer dans les urines. Cette bilirubine est appelée libre ou non conjuguée. On trouve dans le commerce des bandelettes réactives qui permettent de différencier les valeurs normales (3 à 8 mg/L de sérum) des valeurs pathologiques (au-delà de 20 mg/L) par simple trempage dans le sérum du malade. Elle est prise en charge par l'albumine et transportée dans le foie où elle sera glycuro-conjuguée par une enzyme, la glycuronyl-transférase. Elle est maintenant soluble dans l'eau et peut être éliminée avec l'urine. C'est la bilirubine conjuguée. Ces deux types de bilirubine vont déterminer deux grands types d'ictères : à bilirubine conjuguée ou à bilirubine libre, avec pour chacun des causes bien spécifiques. * Dans les ictères à bilirubine libre ou non conjuguée, les causes sont celles qui augmentent les produits de dégradation des globules rouges : maladies hémolytiques qui détruisent un nombre trop important de ces globules rouges et provoquent l'ictère hémolytique, déficit dans les cellules hépatiques des enzymes (notamment la glycuronyl-transférase) nécessaires à la transformation de la bilirubine libre en bilirubine conjuguée ou tout autre facteur susceptible d'augmenter la bilirubine libre dans le sang. Dans ces formes d'ictères, les urines restent claires et cette particularité peut être un facteur de diagnostic. * Dans les ictères à bilirubine conjuguée, les causes sont à rechercher dans les pathologies du foie ou des voies biliaires (ictères par hépatite) : hépatites à virus, à bactéries, tumeurs du foie ou des voies biliaires, cirrhoses, fièvre jaune, entre autres. L'une des caractéristiques de ces ictères à bilirubine conjuguée est qu'ils génèrent souvent des urines très colorées, voire foncées.

© Georges Dolisi


< vers le menu principal Politique de confidentialité | App Privacy Policy | Contact ^ haut de la page
© 2006, 2018 Medicopedia Powered by JIMaroc