Dictionnaire médical

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Abrév Abréviations H Hall Hanc Hapt Hept Hern Herp Hexa Hexo Hidr Hist Histo Holo Holt Homi Homme Homo Homé Homéo Horm Hormon Hume Humé Humér Hunt Hyal Hyda Hydat Hydr Hydro Hydrox Hygi Hype Hyper Hyph Hypn Hypo Hypé Hyst Hystér Hédo Héli Hém Héma Hémato Hémi Hémo Hépa Hépat Hépato Héro Hété Hétéro
Hernie crurale directe
Anatomopathologie, chirurgie abdominale N. f. * hernie : du latin hernia {herni(o)-, -herniaire}, sortie d’un organe ou d’une partie d’un organe hors de sa cavité naturelle ; * crurale : du latin crus, cruris {crur(o)-, -crural}, relatif à la cuisse. Une hernie abdominale est la protrusion d'un ou plusieurs organes de l'abdomen par un orifice naturel ou accidentel. Ces hernies sont dues au relâchement des fibres musculaires de la paroi abdominale qui peuvent alors s'écarter et laisser passer le sac herniaire. Ce dernier est formé de péritoine et recouvert de peau ; sa base est appelée le collet. On connaît essentiellement la hernie inguinale, mais il existe de nombreuses formes de hernies abdominales, dont voici quelques exemples. * Hernie inguinale : Du latin inguen, inguinis [inguin(o)-, inguinal], relatif à l’aine. La hernie inguinale se développe à travers le canal inguinal, canal musculo-aponévrotique qui laisse passer le cordon spermatique chez l'homme et le ligament rond (suspenseur de l'utérus) chez la femme, avec à ses extrémités l'anneau inguinal superficiel et l'anneau inguinal profond. Elle touche essentiellement les hommes mais se rencontre aussi chez les femmes et correspond à la saillie d'une partie de l'intestin. Selon l'importance de la protrusion et sa direction, on peut distinguer * la hernie inguinale indirecte ou hernie inguinale oblique externe qui traverse l'anneau profond, suit le canal spermatique et fait saillie au niveau de l'anneau inguinal superficiel, * la hernie inguinale directe qui ne traverse pas tout le canal mais fait saillie au niveau de sa paroi postérieure, * la hernie inguinocrurale (ou inguino-crurale) qui a la particularité de se diriger latéralement dans l'aine, alors que dans * la hernie inguinoscrotale (ou inguino-scrotale), l'anse intestinale descend jusque dans les bourses (scrotum). Syn. : hernie scrotale. * Hernie ombilicale : Du latin umbilicus [ombilic(o)-, ombilical], orifice abdominal qui, chez le fœtus, laisse passer les organes le reliant au placenta (syn. : nombril). Cette hernie correspond à une saillie de l'intestin dans la région ombilicale. Elle est plus fréquente chez les sujets obèses et chez les femmes et peut être particulièrement volumineuse. Comme pour les autres hernies, la solution est le plus souvent chirurgicale car il faut éviter l'occlusion intestinale qui est une urgence : c'est la herniorraphie (de [-rraphie], suture chirurgicale). Chez les enfants, on observe aussi des hernies ombilicales, mais elles sont le plus souvent bénignes et de petite taille. * Hernie crurale : Du latin crus, cruris [crur(o)-, -crural], relatif à la cuisse. On la rencontre essentiellement chez les femmes obèses et se manifestent par la saillie d'une portion de l'intestin sous l'arcade (c'est au pli de l'aine) par laquelle l'artère et la veine fémorale passent de l'abdomen à la cuisse. Cette hernie crurale est le plus souvent petite et peut se révéler douloureuse. On la qualifie d'interne ou d'externe en fonction de sa position par rapport aux vaisseaux fémoraux. Syn. peu utilisé : hernie fémorale.
© Georges Dolisi

< vers le menu principal Politique de confidentialité | App Privacy Policy | Contact ^ haut de la page
© 2006, 2018 Medicopedia Powered by JIMaroc