Dictionnaire médical

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Abrév Abréviations C Cach Caco Cadh Cadu Caec Cail Cal Calc Calcan Calcul Call Camp Campt Cana Canc Cancer Cand Capi Capill Caps Carb Carc Carcin Card Cardi Cardio Carm Cart Cary Carè Caré Cata Cath Cato Caté Caus Cave Cavi Cavo Cavu Cein Cell Cellul Cent Cerv Cervic Cham Chei Chev Chik Chim Chimio Chir Chla Chlo Chlor Chol Chon Chondr Chor Chori Choré Chro Chrom Chroma Chromo Chry Chyl Chym Chéi Chéil Chél Chém Cinq Circ Cirr Cirs Clai Clar Clau Clav Clea Clim Clin Clit Clon Cléid Coag Coar Cobl Cocc Coch Cochlé Coda Code Codo Codé Coeli Col Coli Coll Colo Colp Coma Comp Comé Con Conc Cond Cong Coni Conj Conn Cons Cont Contra Contre Conv Coor Coph Copr Coqu Cord Corn Coro Corp Cort Cortic Cory Cost Coty Cox Coxa Coxo Cran Crani Cras Craw Cres Crev Cric Cris Crow Crue Cruo Crur Crya Crye Cryo Cryp Crypto Crân Créa Créat Crén Crép Cubi Cubit Cura Curc Cure Curi Cut Cyan Cycl Cyph Cyst Cyth Cyto Cœli Cœur Cæca Cæco Cæcu Céph Céphal Céré Cérébe Cérébr Côlo Côn Cône Côte
Cycle de l'ATP
Biochimie, médecine biologique N. m. * cycle : du grec kuklos {cycl(o)-, -cycle, -cyclique}, cercle, roue ; * Adénosine triphosphate * adénosine : du grec adên, {adéno-, adénine, adénosine}, glande ; préfixe relatif aux glandes et aux ganglions lymphatiques ; * tri : du latin et du grec tri , trois ; * phosphate : du grec phôs, phôsphoros {phosph(o)-, phosphate, phosphato-}, lumière, lumineux : relatif au phosphore ou à ses sels, notamment les phosphates. ATP : Adénosine-5'-triphosphate. Nucléotide, de la famille des purines, servant à emmagasiner et à transporter de l'énergie. Il est constitué de l'adénine, du ribose et de trois groupes phosphates unis les uns aux autres par deux liaisons pyrophosphates à haut potentiel énergétique. C'est le transporteur (échangeur) d'énergie dans la cellule. L’énergie des métabolites est partiellement transférée à des molécules d’ ATP qui représentent la source fondamentale d’énergie directement utilisable par les cellules. ATP artificiel : "Le carburant organique universel est l’adénosine triphosphate ou ATP. L’ATP est une molécule facile à produire en laboratoire à partir d’un mélange de gaz riche en phosphore : l’adénine (un nucléoside) se couple avec un sucre (la ribose) pour former l’adénosine et avec une molécule triphosphate (3PO43-). Sa propriété la plus importante est la libération d’énergie lors de sa cassure [ATP -> ADP ou adénosine diphosphate + PO43- + énergie utilisable par la cellule]. Dans le milieu naturel primitif, les protobiontes, puis les premières cellules ont dû capter l’ATP (abondant dans la soupe primordiale) et il leur suffisait de casser ces molécules pour libérer l’énergie dont elles avaient besoin. A ce stade, l’ADP était rejeté comme un déchet. L’ATP est le fournisseur d’énergie de la cellule et restera le carburant universel du vivant. Les seuls changements métaboliques acquis par évolution porteront sur la manière dont la cellule va se procurer l’ATP au fur et à mesure que s’épuise celui qui était apparu librement dans l’environnement (Ruffié, 1982)." Au Japon, un groupe de recherche de l'Institut de Technologie de Tokyo (Hamamatsu Photonics) a réussi a recréer artificiellement la synthèse d'adénosine triphosphate (ATP). L'énergie cellulaire est obtenue par la dégradation d'ATP en ADP provoque par la rotation d'un moteur moléculaire compose de protéines. Les chercheurs ont synthétise artificiellement l'ATP en attachant de petites perles magnétiques au moteur moléculaire et en les faisant tourner avec un électro-aimant.

© Georges Dolisi

< vers le menu principal Politique de confidentialité | App Privacy Policy | Contact ^ haut de la page
© 2006, 2020 Medicopedia Powered by JIMaroc