Dictionnaire médical

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Abréviations B Baci Bacill Bact Bactér Balan Baro Bart Basa Base Basi Baso Bath Bec Benz Bi Bibl Bica Bice Bici Bicu Bila Bilan Bile Bilh Bili Binu Bio Bioc Biod Biof Biol Biom Biot Bipo Blas Blast Blen Blenn Bleu Bloc Blépha Bobb Borb Borr Botu Bouc Bouf Bour Brac Brachi Brachy Brad Brady Brom Bron Bronch Brux Bryc Bucc Bulb Bull Burs Buty Butyr Béni Bézo Bêta
Bilharziose du rectum
Parasitologie pathologies infectieuses et tropicales, médecine biologique N. f. * bilharzio : du médecin allemand et parasitologue Bilharz, né le 23 mars 1825 à Sigmaringen, mort le 9 mai 1862 au Caire, à l’âge de 37 ans ; * ose : du grec -ôsis , suffixe désignant des maladies non inflammatoires ou/et des états chroniques. La bilharziose ou bilharzia ou schistosomiase (ou schistosomose) est une maladie parasitaire due à des vers du genre Schistosoma ou schistosome, les bilharzies, appartenant à la famille des Schistosomatidae. Cette maladie endémique, qui se rencontre essentiellement en Asie, Afrique et Amérique du Sud, concerne aujourd'hui plusieurs millions de personnes. Le cycle de développement des Schistosoma ou bilharzies passe toujours par un mollusque d'eau douce spécifique. Les larves passent ensuite dans l'eau et c'est elle qui devient contaminante. Les larves passent dans les vaisseaux sanguins, la vessie, l'intestin, le rectum, le foie, la rate, s'y développent en vers adultes de quelques millimètres de long. Les vers adultes ont une durée de vie qui peut atteindre quinze ans et les femelles pondent chaque jour des centaines d'œufs qui passent dans l'urine et les matières fécales. Quand les larves pénètrent dans l'organisme humain en traversant la peau, on note de vives démangeaisons. Après une période de quelques semaines apparaissent des fièvres, une dysenterie et des plaques d'urticaire. Des analyses de laboratoires effectuées sur le malade à ce stade, révèlent de très nombreux éosinophiles et surtout des anticorps antibilharziens. Le traitement des bilharzioses repose essentiellement sur des antihelminthiques qui guérissent de la maladie en quelques jours. On distingue plusieurs formes de bilharzioses (ou schistosomiases, en fonction du ver parasite ou de l'organe concerné. Schistosoma japonicum [Chine, Philippines, Indonésie] provoque une forme dite artérioveineuse ou asiatique de schistosomiase qui se traduit par des anomalies sanguines graves (éosinophilie et toxi-infection), mais aussi une splénomégalie et une hépatomégalie (augmentation anormale de la taille de la rate et du foie), des dysenteries (diarrhées nombreuses et sanguinolentes). Schistosoma mansoni [Antilles, Brésil, Afrique noire, Égypte, péninsule arabique] est responsable de la schistosomiase intestinale ou schistosomiase de Manson, caractérisée par une atteinte de l'intestin et du foie. Il existe encore bien d'autres formes de schistosomiases, notamment la schistosomiase urinaire ou vésicale, dont le responsable est Schistosoma hæmatobium [Afrique, Proche-Orient] et qui se traduit par des troubles sévères au niveau de la vessie et de l'urine (hématurie). Enfin, Schistosoma intercalatum [Afrique centrale] est à l'origine d'une schistosomiase qui touche essentiellement le rectum.
© Georges Dolisi

< vers le menu principal Politique de confidentialité | App Privacy Policy | Contact ^ haut de la page
© 2006, 2018 Medicopedia Powered by JIMaroc