Dictionnaire médical

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Abréviations P Pach Paid Pala Palato Pali Palu Palud Pamp Pan Panc Pancréat Pans Papi Papill Par Para Pare Pari Paro Parv Paré Pate Patell Path Pauc Paus Pedi Pell Pelv Peps Pept Per Pert Pest Peti Pexi Phac Phaco Phag Phak Phal Phaq Phar Pharmaco Pharyngo Phas Phil Phim Phle Phlegmo Phlé Phlébo Phob Phor Phos Phosphato Phot Photo Phré Phréno Phti Phys Physio Phyt Phyto Phén Phéno Phéo Pian Pied Pigm Pila Pile Pili Pilo Pituito Pity Pityro Plac Placento Plas Plasmo Plat Platino Platy Pleu Pleuro Plur Plèv Pléi Pléio Pléo Plét Pneu Pneumo Pod Podo Poecilo Poikilo Poil Poli Polio Poll Pollaki Poly Pomm Pomp Ponc Pore Pori Poro Porp Porphyri Poso Post Pota Potasse Poto Pour Poïk Prem Pres Presby Pression Prim Primi Primo Pro Proc Proct Prod Produit Prof Prog Prom Pron Prop Pros Prostat Prot Protéin Prov Prox Proé Prur Prurig Prurit Pré Préc Prép Pseu Pseud Psit Pso Psoa Psor Psoï Psyc Psycho Pter Ptér Ptôs Ptôse Pub Pube Pubi Pubè Pulp Purp Purpura Pycn Pycno Pygo Pylo Pyo Pyod Pyog Pyoh Pyop Pyos Pyr Pyri Pyro Pyru Pyré Pyél Pyélo Pyém Pœci Péd Péda Pédi Pédo Péli Pére Péri pH
Potassium (bicarbonate de)
Biochimie, médecine biologique, nombreuses spécialités N. m. * potasse : du néerlandais potas, potasch, correspondant à l'allemand Potasch, littéralement "cendre de pot" - voir en haut de page ; * -ium : suffixe grec ou latin ; en chimie, est utilisé pour latiniser des appellations de métaux tirées notamment de noms propres ; suffixe servant à former des substantifs. Les sels de potassium sont très nombreux et certains d'entre eux sont très utilisés en pharmacologie, entre autres. Quelques exemples : * Acétate de potassium : * acéto : du latin acetum, vinaigre, qui a un rapport avec l'acide acétique, CH3COOH ; * ate : du suffixe -ate qui, en chimie, signifie : sel de. De formule KCO2-CH3, l'acétate de potassium est utilisé comme fixateur dans les préparations cytologiques et histologiques, mais aussi comme moyen d'apport de l'ion potassium dans les hypokaliémies. C'est aussi un additif alimentaire du groupe des conservateurs, codifié par la CEE comme E261 : acide acétique et dérivés. Utilisé dans les pains industriels, l'innocuité de l'acétate de potassium est mal connue et son utilisation comme additif alimentaire est interdite en France. * Bicarbonate de potassium : * bi : du latin bis [bi-, bis-], deux fois, qui indique la répétition ou la duplication ; * carbo : du latin carbo, -onis [carb(o)-, charbon], en rapport avec le carbone, corps combustible noir que l’on extrait des combustibles fossiles ; * ate : du suffixe -ate qui, en chimie désigne un sel. De formule KHCO3, le bicarbonate de potassium est surtout connu pour ses propriétés d'antiacide gastrique, tout comme le carbonate de potassium (K2CO3). Il entre comme excipient dans un certain nombre de médicaments, mais on le trouve aussi en pastilles effervescentes utilisées dans les carences en potassium, élément minéral indispensable au métabolisme. En œnologie, il est aussi utilisé pour diminuer l'acidité des moûts. * Chlorure de potassium : * chloro : du grec khlôros [chlor(o)-], vert ; racine qui indique la présence de chlore ou la couleur verte ; * ure : en chimie, le suffixe -ure s’applique aux dérivés des hydracides (= acides qui ne renferment pas d’hydrogène) ; ex. chlorure, bromure, cyanure. De formule KCl, le chlorure de potassium est un sel cristallin, employé comme moyen d'apport de l'ion potassium dans les hypokaliémies, comme diurétique, dans les solutions de dialyse et de perfusion, dans les nutritions parentérales et comme succédané du chlorure de sodium dans les régimes hyposodés (sans sel), mais il a un goût plus amer que de sel de cuisine NaCl. Il est extrait d'un minéral blanc rougeâtre connu sous les noms de sylvine, sylvite, sylvinite. Le chlorure de potassium est aussi utilisé dans les injections létales (= qui entraînent la mort) : une injection IV (intraveineuse) d'une solution saturée de 20 mL (ou 20 cm3) suffit à provoquer la mort d'un être humain par arrêt cardiaque. * Bichromate de potassium : * bi : du latin bis [bi-, bis-], deux fois, qui indique la répétition ou la duplication ; * chromo : du grec khrôma, khrômatos [chroma-, chromat(o)-, -chromie, chrom(o)-], couleur, mais aussi relatif au chrome ; * ate : du suffixe -ate qui, en chimie désigne un sel. De formule K2Cr2O7, le bichromate de potassium (ou bichromate de potasse, dichromate de potassium ou potassium pyrochromate) est une substance toxique et caustique. C'est un sel cristallin de couleur rouge qui s'emploie en solution pour la conservation des tissus, mais aussi d'un nombre important d'aliments, notamment les semi-conserves. Dans un Formulaire édité en 1933, on trouve :"Propriétés thérapeutiques : caustique léger et astringent, employé contre l'hyperhidrose, la leucoplasie buccale et les verrues. Solution contre les sueurs fétides : bichromate de potasse : 30 g, essence de lavande : 2 g, eau : 200 g. Badigeonnage tous les 4 ou 5 jours". * Bitartrate de potassium : * bi : du latin bis [bi-, bis-], deux fois, qui indique la répétition ou la duplication ; * tartr(o)- : du latin médiéval tartarum [tartre, tartr(o)-], sédiment jaunâtre qui se dépose autour des dents, mais aussi dépôt salin que laisse le vin à l’intérieur des tonneaux ; * ate : du suffixe -ate qui, en chimie désigne un sel. Le bitartrate de potassium se présente comme un sel cristallisé blanc. Connu aussi sous le nom de crème de tartre, le bitartrate de potassium (ou tartrate de potassium) est utilisé en pharmacologie dans des laxatifs. Au niveau du rectum, il produit un dégagement de CO2 qui augmente la pression sur les parois et provoque ainsi le réflexe d'exonération (ou de défécation). * Permanganate de potassium : * per : du latin per [per-], à travers, de part en part, au moyen de. A noter que ce préfixe peut avoir de nombreux autres sens et en particulier celui de superlatif, c’est-à-dire qu’il renforce le sens de ce qui suit ; * mangan(o)- : de l’italien manganese, peut-être altération du latin magnesia, pierre d’aimant, magnésie noire, manganèse ; * ate : du suffixe -ate qui, en chimie désigne un sel. Le permanganate de potassium, de formule KMnO4 est un sel cristallin de couleur rouge foncé, connu pour ses propriétés antioxydantes. Il est utilisé comme antiseptique et désinfectant à usage externe en solution diluée. A titre d'exemple, la solution de Dakin (du nom de son inventeur) est une solution d’hypochlorite de sodium neutralisée par du permanganate de potassium (ou de l'acide borique ou du bicarbonate de Sodium) et titrant 1,5 degré chlorométrique, soit environ 5 g. de chlore actif par litre - c'est-à-dire 5.000 ppm de chlore actif (selon la pharmacopée française). Le Dakin est toujours largement utilisée en chirurgie pour le lavage des plaies infectées car sa neutralisation en fait une solution qui n'altère pas les tissus.
© Georges Dolisi


< vers le menu principal Politique de confidentialité | App Privacy Policy | Contact ^ haut de la page
© 2006, 2018 Medicopedia Powered by JIMaroc