Dictionnaire médical

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Abrév Abréviations R Rabi Rach Rachi Radi Radici Radicul Radio Rage Re Rech Reco Rect Recto Rein Repl Resp Rhab Rhabdo Rhin Rhiz Rhom Rhum Rhumat Rhume Ribo Ronch Ronf Rosa Rose Rosé Roug Rube Rubi Rubo Rubr Rubé Rug Ruga Rugi Rugo Rugu Réac Réaction Réan Réci Réfl Rén Réna Réni Réno Répl Réso Réti Réticul Rétin Rétr Rétro
Insuffisance rénale Insuffisance rénale aiguë Insuffisance rénale chronique
Endocrinologie et métabolismes, médecine biologique, urologie néphrologie - N. f. * rénale : du latin renalis [réno-, -rénal, rénine], relatif aux reins. L'insuffisance rénale correspond à la diminution des fonctions de filtration, d'épuration et de synthèse des reins. Contrairement à l'insuffisance rénale aiguë qui est dans la plupart des cas épisodique et réversible, l'insuffisance rénale chronique s'installe peu à peu, mais de façon irréversible, entraînant progressivement la destruction des néphrons et la perte tout aussi irréversible de toutes les fonctions du rein. Il en résulte une véritable cascade de pathologies : accumulation d'eau et de sel (NaCl) ce qui provoque une HTA (hypertension artérielle), l'apparition d'œdèmes, voire d'une insuffisance cardiaque. En outre, l'élimination incomplète de certains déchets (urée, acide urique, créatinine) entraîne leur accumulation dans le sang. Les reins étant responsables de la production de vitamine D active (transformation du calcidiol en calcitriol), le taux sanguin de Ca (calcium) diminue et c'est celui des os qui est progressivement mobilisé, entraînant l'installation d'une ostéoporose. Il en est de même pour les hormones produites par les reins, notamment l'EPO (érythropoïétine), et sa carence agit au niveau des globules rouges ou hématies qui diminuent. Il peut en résulter une forme plus ou moins sévère d'anémie.
Parmi les causes les plus fréquentes de l'insuffisance rénale chronique : l'HTA et le diabète de type II, mais aussi des infections virales et microbiennes, certaines maladies génétiques (maladie polykystique par ex.), des intoxications alimentaires et/ou médicamenteuses entre autres. L'évolution de l'insuffisance rénale est lente et d'abord "silencieuse" et évolue sur plusieurs années avant l'apparition des premiers symptômes. Parmi les plus fréquemment rencontrés : anorexie (perte de l'appétit), nausées et vomissements, essoufflement à l'effort, œdèmes pulmonaires et crises d'angor, troubles du sommeil, troubles cutanés, présence d'albumine dans le sang, taux sanguins d'urée et de créatinine (> 120 µmoles/L chez la femme, > 130 µmoles/L chez l'homme) anormalement élevés, HTA etc.
Aujourd'hui, on ne sait pas soigner cette maladie, mais des traitements permettent de ralentir son évolution, en ciblant les causes et les conséquences : traitement de l'HTA et du diabètes s'ils sont existants, prise d'EPO, de vitamine D et de calcium pour ralentir l'ostéoporose, réduction des protéines dans les repas ... Les seules alternatives à des reins déficients (qui fonctionnent à moins de 10% de la normale) sont les séances de dialyse (ou hémodialyse - voir ci-dessus) ou la greffe.

Calcium et vitamine D :

© Georges Dolisi


< vers le menu principal Politique de confidentialité | App Privacy Policy | Contact ^ haut de la page
© 2006, 2018 Medicopedia Powered by JIMaroc