Page d'accueil du Dictionnaire

Ajouter le Dictionnaire médical à votre navigateur.

Dictionnaire médical en ligne


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S
Abrév R Rachi Radici Radicul Radio Rage Re Rect Recto Rein Rhabdo Rhin Rhiz Rhumat Rhume Ribo Ronch Roug Rubé Rug Réaction Réticul Rétin Rétro

Rachicocaïnisation

Anesthésiologie réanimation, neurologie - N. f. * rachi : du grec rhakhis [rachi-, -rachie], axe et, par extension, colonne vertébrale ou liquide céphalorachidien ; * cocaïno : de l’espagnol coca [cocaïno-], désignant un arbuste du Pérou dont les feuilles ont une action stimulante et fournissent la cocaïne, anesthésique local ; * isation : du latin atio, ationis [-isation], suffixe nominal, qui transforme une racine en nom. En 1884 lorsqu'on découvrit les effets anesthésiques locaux de la cocaïne, on commença à mettre au point à Paris des techniques d'anesthésie locale et des infiltrations préconisées par Paul Reclus connurent un grand succès, plus que les anesthésies tronculaires. En 1899, Théodore Tuffier, à la suite de l'allemand Bier, procéda à la "rachicocaïnisation", c'est-à-dire à l'injection d'une solution de cocaïne lors d'une rachianesthésie (donc dans le LCR ou liquide céphalorachidien). Il en précise les règles d'administration, les complications et le mode d'action. Sicard dont le nom est associé à celui de Cathelin pour les anesthésies épidurales par voie caudale, avait travaillé en laboratoire sur les effets de l'administration intrathécale de nombreuses drogues dont la cocaïne mais aussi la morphine. Appliquée aux nerfs, cette technique de cocaïnisation est aussi connue sous le nom d'anesthésie de CORNING.


< vers le menu principal Privacy Policy | Recherche | Installer le Moteur de Recherche | Partenaires | Contact | Santé Régimes | Dictionary of psychology | Ventre plat ^ haut de la page
© 2006, 2012 Medicopedia Grippe h1n1 | Medical Dictionary | Version iPhone | Powered by JIM