Dictionnaire médical

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Abréviations O Ob Obli Obs Obès Obés Occi Occl Ocul Ocyt Odeu Odon Odont Odor Odyn Oedème Oedém Oeil Oeso Oest Oestro Olfa Olfact Olig Oligo Omal Omar Ombi Ombilic Omen Oment Omo Omod Omop Omot Omph Omphal Oméga Onch Onco Ongu Onir Onom Onoma Onyc Onych Onyx Ooph Oophor Opac Opaq Ophi Opht Ophtalmo Opia Opio Opis Opistho Opiu Opoc Opod Opop Opot Opso Oral Oran Orch Orchi Orcé Orex Orga Organo Oro Orse Orth Ortho Os Osm Osph Oss Ostéo Ot Otal Otite Oto Otoc Ovai Ovar Ovari Over Ovip Ovov Ovul Ox Oxac Oxal Oxam Oxo Oxy Oxya Oxyd Oxyg Oxyt
Œdème angioneurotique Œdème de Quincke Œdème angioneurotique héréditaire

Allergologie immunologie, angiologie - N. m. * œdème : du grec oidêma [œdém(o)-], gonflement pathologique du tissu sous-cutané ; * angio : du grec aggeion [angi(o)], vaisseau ; * neurotique : du grec neuron [neur(o)-, -neural, -neurie], nerf. L'œdème de Quincke est une réaction allergique caractérisée par une éruption œdémateuse sous-cutanée, connu aussi sous les noms de angio-œdème, œdème angioneurotique ou œdème angioneurotique héréditaire. On peut considérer cette pathologie comme une forme brutale d'urticaire, déclenchée par des allergènes tels certains aliments (fraises, crustacés, arachides ...) ou médicaments, dont la pénicilline. Les organes touchés par cet œdème de Quincke sont la bouche et les VAS (voies aériennes supérieures), mais aussi les tissus sous-cutanés du visage. Il en résulte un gonflement facial avec sensation de chaleur, mais aussi, dans les formes aiguës, une difficulté respiratoire avec risque sévère d'asphyxie, voire un choc anaphylactique. De ce fait l'œdème de Quincke est une réelle urgence médicale (oxygénothérapie, injection de corticostéroïdes) et peut même nécessiter une hospitalisation d'urgence.

L'œdème angioneurotique héréditaire se traduit par une déficience du complément (ensemble de molécules qui interviennent dans la défense immunitaire). La destruction des antigènes ne se fait plus correctement et le patient souffre de crises d'œdèmes multiples. Cette pathologie se transmet sur le mode autosomique (donc pas par les chromosomes sexuels) dominant, c'est-à-dire qu'il suffit que l'un des parents ait le gène muté pour que tous les enfants soient atteints.

© Georges Dolisi

< vers le menu principal Politique de confidentialité | App Privacy Policy | Contact ^ haut de la page
© 2006, 2018 Medicopedia Powered by JIMaroc