Dictionnaire médical

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Abrév Abréviations H Hall Hanc Hapt Hept Hern Herp Hexa Hexo Hidr Hist Histo Holo Holt Homi Homme Homo Homé Homéo Horm Hormon Hume Humé Humér Hunt Hyal Hyda Hydat Hydr Hydro Hydrox Hygi Hype Hyper Hyph Hypn Hypo Hypé Hyst Hystér Hédo Héli Hém Héma Hémato Hémi Hémo Hépa Hépat Hépato Héro Hété Hétéro
Hyperlipidémie Hyperlipémie Hyperlipoprotéinémie Hyperchylomicronémie Hypertriglycéridémie Hypercholestérolémie
Hématologie, médecine biologique, nutrition et diététique - N. f. Du grec lipos, liparos [lip(o)-], graisse, gras et du grec haima, [-émie, héma-, hémat(o)-, hémo-] : relatif au sang. Augmentation pathologique des graisses dans le sang. Il existe un test d'hyperlipémie post-prandiale qui consiste à comparer le cholestérol total, les lipides totaux et les triglycérides 8h et 12h après un repas de 1300 à 1500 calories, riche en lipides. Chez le sujet normal, les valeurs sont les mêmes entre la 8e et la 12e heure. Syn. : hyperlipémie, hyperlipoprotéinémie (chilomicrons, HDL, LDL sont des lipides (cholestérol) associés à des groupements protéiques). Il existe une classification dite de Fredrickson, qui distingue 5 types d'hyperlipoprotéinémies. Le type I est une forme héréditaire correspondant à un déficit enzymatique de protéine lipase. Le sérum est lactescent et les lipides totaux peuvent atteindre 100 g/L. Syn. : hyperchylomicronémie (les chylomicrons sont les lipoprotéines riches en triglycérides qui apparaissent dans le sang pendant la digestion des graisses) ou hypertriglycéridémie. Le type II est une hypercholestérolémie "pure", dont on connaît une forme héréditaire : l'hypercholestérolémie familiale. C'est une forme très athérogène (dépôt d'athéromes dans les artères). Le type III est une hyperlipidémie "mixte" concernant les chylomicrons et le cholestérol, forme très athérogène, s'accompagnant fréquemment d'obésité et de diabète. Le type IV concerne l'augmentation des triglycérides endogènes (synthétisés par l'organisme). Il implique un régime sans sucre ni alcool. Enfin, le type V est très rare. Le sérum est opalescent, contenant trop de chylomicrons et de lipomicrons (triglycérides endo et exogènes).
En pratique, sur une fiche d'analyse de sang, on distingue 2 types de cholestérol en fonction des lipoprotéines qui le transportent. Les HDL (high density lipoprotein) ou lipoprotéines lourdes, ou "bon" cholestérol, transportent le cholestérol vers le foie où il est éliminé. Les LDL (low density lipoprotein) ou lipoprotéines légères, ou "mauvais" cholestérol déposent le cholestérol dans les tissus périphériques et notamment sur les parois artérielles où il ne tarde pas à constituer des athéromes. 17% de la population française ayant trop de cholestérol, l'hypercholestérolémie constitue un véritable problème de santé publique.
© Georges Dolisi


< vers le menu principal Politique de confidentialité | App Privacy Policy | Contact ^ haut de la page
© 2006, 2018 Medicopedia Powered by JIMaroc