Dictionnaire médical


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Abréviations Waal West Wolf
WATSON James Dewey
Biographie Biologiste américain, né en 1928 à Chicago. En 1950, Watson rejoint les "Cavendish laboratories" au moment où Francis Crick, Maurice Wilkins, Rosalind Franklin et Linus Pauling travaillaient sur la détermination de la structure de l'ADN. En 1956, il devient professeur à l'Université de Harvard. En 1968, Watson prend la direction du "Cold Spring Harbor Laboratory" , où il développe en particulier la recherche sur les bases moléculaires du cancer. Il dirige alors parallèlement deux laboratoires (l'un à Harvard, l'autre à CSH), jusqu'en 1977 où il renoncera à celui d'Harvard. En 1988, dans le cadre du "Projet Génome Humain" , il se voit confiée la direction du programme Génome Humain du National Institutes of Health (qui allait devenir l'année suivante le NCHGR : National Center for Human Genome Research of the National Institutes of Health). Il en démissionne en 1992, lorsque le NIH manifeste la volonté de prendre des brevets sur des séquences partielles d'ADN humain. Il est actuellement président du CSHL. CRICK et WATSON ont commencé leur collaboration en 1951. Un beau matin de février 1953, Crick, entrant dans le Eagle Pub de Cambridge, en Angleterre, annonce : « nous avons découvert le secret de la vie ». Ce matin là, son confrère et lui ont en effet trouvé la structure de l’acide désoxyribonucléique, l ’ ADN, une molécule contenue dans le noyau des cellules du corps humain. L’ADN porte le code génétique de chaque individu, c’est à dire l’ensemble des caractéristiques liées à l ’hérédité. Leur découverte sera aussi lourde de conséquences que celle de l’atome et de l’énergie nucléaire. Elle ouvre la voie à la manipulation des gènes pour guérir des maladies graves mais aussi pour programmer des êtres humains sans défauts. La structure en double hélice de l'ADN est élucidée par Watson et Crick en 1953. Watson a décrit dans son livre passionnant La double hélice (1968) le récit de la formidable découverte réalisée avec Crick. Les deux chercheurs disposent alors des éléments suivants : la composition chimique de l'ADN (désoxyribose, bases azotées, et groupements phosphate) ; les clichés de diffraction aux rayons X d'ADN cristallisé, clichés dus principalement à Rosalind Franklin et Maurice Wilkins du King's College. Ces clichés montrent une figure en croix, caractéristique des structures en hélice ; les travaux de Erwin Chargaff, qui avaient montré que pour toute molécule d'ADN, le nombre de molécules d'adénine est égal au nombre de molécules de thymine, et que celui de cytosine est égal à celui de guanine ; les analyses en microscopie électronique, qui avaient montré que le diamètre de la molécule d'ADN est de 20 Å, ce qui suggérait que cette molécule comportait deux chaînes de désoxyribose phosphate. C'est en élaborant successivement plusieurs modèles moléculaires que Watson et Crick réussissent à proposer une structure qui satisfasse à l'ensemble des données cristallographiques et biochimiques alors disponibles. Cette structure est aujourd'hui connue de tous, elle est devenue l'emblème de la biologie moléculaire : deux brins constitués des groupements phosphates et des sucres forment une double hélice où les orientations de chacun des brins sont opposées. Sur les sucres de chacun des deux brins sont liées les bases azotées, chaque base d'un brin étant maintenue en vis-à-vis d'une base de l'autre brin par des liaisons hydrogène. Une cytosine fait toujours face à une guanine, et une adénine à une thymine. Les deux brins d'une molécule d'ADN sont dits complémentaires. Crick, Watson, et Wilkins reçurent en 1962 le prix Nobel pour ces travaux, qui a été qualifiée par Peter Medawar de "la plus grande réussite scientifique de notre siècle".

© Georges Dolisi


< vers le menu principal Politique de confidentialité | Contact ^ haut de la page
© 2006, 2016 Medicopedia | Télécharger l'Application | Powered by JIMaroc