Dictionnaire médical


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Abréviations Vac Vaccin Vacu Vagi Vago Vagu Vair Valg Valv Vara Vari Varu Vascu Vase Vaso Vect Vein Vent Ver Verg Verm Verr Vert Vess Vidé Vill Vira Viri Viro Viru Viré Visc Vita Vite Viti Vitr Vivi Voie Vole Volo Volé Vome Vomi Vomé Vulv Végé Véla Véli Vélo Véno Vési
Vertige épileptique
Ophtalmologie, neurologie, otologie, myologie N. m. * vertige : du latin vertigo {vertig(o)-, vertige}, de vertere, tourner ; * épileptique : du latin epilêpsia, attaque. [Angl. : Epileptical vertigo] Le vertige épileptique est une forme particulière d'épilepsie qui se traduit par un vertige intense, précédant le plus souvent une syncope (évanouissement). Il n'y a pas une épilepsie, mais des formes nombreuses, aux manifestations très diverses, selon la zone cérébrale concernée. Les crises épileptiques sont dues à des décharges excessives des neurones cérébraux. Les crises qualifiées de "petit mal" atteignent surtout le jeune enfant et se manifestent essentiellement pas des absences de durée relativement courtes (quelques secondes). Comme pour les autres formes, le traitement est basé sur des médicaments antiépileptiques. Les zones cérébrales concernées sont nombreuses et on connaît de nombreuses causes : alcoolisme, familiale (héréditaire), entre autres. Phénomène électrique cérébral, l’épilepsie est une maladie très particulière qui ne ressemble à aucune autre. Sa manifestation la plus connue est la crise de « grand mal », qui est spectaculaire, mais il existe également de nombreuses autres manifestations. Inquiétante à juste titre, l’épilepsie est toutefois le plus souvent bénigne et bénéficie d’une large gamme de traitements médicamenteux. Toute personne peut faire une fois dans sa vie une crise d’épilepsie (ou crise comitiale). Elle est due à une activation exagérée, brutale et passagère des cellules nerveuses du cortex cérébral. En revanche, on parle de maladie épileptique lorsque les crises se répètent pendant des mois, voire des années. Elle peut être sans cause apparente, ou provoquée par une tumeur cérébrale, une agression toxique médicamenteuse, une hypoglycémie ou une infection de type encéphalite). On distingue les épilepsies généralisées et les épilepsies partielles en fonction de la localisation des décharges électriques dans l’ensemble du cortex ou seulement dans une région. Comitial(e) : vient du latin comitialis morbus, de comitialis qui signifie interrompre les comices (assemblées publiques du peuple romain pour élire les magistrats et traiter les affaires publiques), c’est-à-dire, au niveau du cerveau, l’interruption du fonctionnement normal. Morbus signifie maladie, mal physique.
© Georges Dolisi


< vers le menu principal Politique de confidentialité | Contact ^ haut de la page
© 2006, 2016 Medicopedia | Télécharger l'Application | Powered by JIMaroc