Dictionnaire médical


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Abréviations Vac Vaccin Vacu Vagi Vago Vagu Vair Valg Valv Vara Vari Varu Vascu Vase Vaso Vect Vein Vent Ver Verg Verm Verr Vert Vess Vidé Vill Vira Viri Viro Viru Viré Visc Vita Vite Viti Vitr Vivi Voie Vole Volo Volé Vome Vomi Vomé Vulv Végé Véla Véli Vélo Véno Vési
Vertige de position
Ophtalmologie, neurologie, otologie, myologie N. m. * vertige : du latin vertigo {vertig(o)-, vertige}, de vertere, tourner. [Angl. : Positional vertigo, postural vertigo] Le nystagmus (du grec nustagma, de nustazein [nystagm(o)-], baisser la tête ; en ophtalmologie, relatif au nystagmus, mouvements oscillatoires courts et saccadés des yeux) positionnel ou de position (ou vertige de position) est provoqué en modifiant la position du sujet. La recherche des vertiges ou nystagmus de position fait partie des tests ou épreuves vestibulaires. * Dans les vertiges ou nystagmus de position de type I (ou nystagmus de Nylen), le patient est en décubitus dorsal (couché sur le dos), la tête pendant dans le vide, donc basculée vers l'arrière (c'est ce que l'on appelle la position de Rose). Le nystagmus positionnel persiste tant que le patient est dans cette position et peut être reproduit à volonté (manœuvre de Dix et Hallpike) : * Dix : du nom du médecin M. R. DIX ; * Hallpike : du nom de Charles Skinner HALLPIKE (pathologiste anglais, né le 19 juillet 1900, mort le 26 septembre 1979) qui ont décrit une névrite vestibulaire en 1949 et 1952. Dans les consultations d'ORL pour les vertiges, l'un des buts du médecin est de définir l'origine centrale ou périphérique des vertiges, ainsi que le type : VPPB (vertige paroxystique positionnel bénin), neuronite ou névrite vestibulaire, maladie de Ménière, labyrinthites, entre autres. Pour le diagnostic d'un VPPB, Dix et Hallpike ont mis au point une manœuvre dite de provocation qui repose s'ur l'observation ou non d'un nystagmus (mouvements oculaires involontaires, plus ou moins rythmés en secousses de direction opposées). La manœuvre : le sujet est assis sur le divan d'auscultation, la tête tournée vers le médecin et le regard fixé sur son front. Le praticien prend fermement la tête du patient entre ses mains et l'incline rapidement en arrière, jusqu'à ce qu'elle soit au-dessous du plan horizontal. Il le relève aussitôt et, après un temps de latence de quelques secondes, le VPPB se produit, provoquant généralement une grande détresse et un nystagmus. Ces symptômes régressent spontanément après une dizaine de secondes. La manœuvre est répétée deux ou trois fois et le médecin constate la disparition du vertige et des symptômes associés. A noter que si le VPPB ne se produit pas au premier essai, le patient doit tourner la tête de l'autre côté. Syn. : manœuvre de NYLEN-BARANY. * Dans le nystagmus ou vertige de position de type II, on observe des mouvements rotatoires bénins dus à des positions non spécifiques (nombreuses et variées). En plus, ces nystagmus ne sont généralement pas reproductibles immédiatement.

© Georges Dolisi


< vers le menu principal Politique de confidentialité | Contact ^ haut de la page
© 2006, 2016 Medicopedia | Télécharger l'Application | Powered by JIMaroc