Dictionnaire médical


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Abréviations Vac Vaccin Vacu Vagi Vago Vagu Vair Valg Valv Vara Vari Varu Vascu Vase Vaso Vect Vein Vent Ver Verg Verm Verr Vert Vess Vidé Vill Vira Viri Viro Viru Viré Visc Vita Vite Viti Vitr Vivi Voie Vole Volo Volé Vome Vomi Vomé Vulv Végé Véla Véli Vélo Véno Vési
Vertige auriculaire
Otorhinolaryngologie N. pr. * vertige : du latin vertigo {vertig(o)-, vertige}, de vertere, tourner ; * Ménière : du nom d'un médecin français : Prospère MÉNIÈRE qui a décrit cette affection en 1861. [Angl. : Meniere's vertigo, Meniere's syndrome, Meniere's disease, Labyrinthine vertigo] Syn. : syndrome de Ménière, maladie de Ménière, vertige auriculaire (* auriculaire : du latin auricula [auricul(o)-, -auriculaire], petite oreille, relatif au petit doigt de la main (ainsi nommé car sa petitesse fait qu’on peut l’introduire dans l’oreille), ou à l’oreillette), vertige méniérique (du médecin français Prospère Ménière qui a décrit cette affection en 1861), vertige labyrinthique (* labyrinthique : du grec laburinthos [labyrinth(o)-], palais des haches, édifice composé d’un grand nombre de pièces, de telle manière qu’on n’en trouvait que très difficilement la sortie. En médecine, ensemble des parties qui composent l’oreille interne). Contrairement au vertige positionnel paroxystique bénin (VPPB), dans lequel certains otolithes sont passés dans les canaux semi-circulaires au lieu de rester dans l'utricule, le vertige de Ménière résulte d'un défaut de circulation du liquide (endolymphe) du labyrinthe. La maladie de Ménière est caractérisée par une surdité fluctuante pendant de nombreuses années, avant de devenir permanente. Le malade peut également subir des vertiges paroxystiques, avec nausées et vomissements, parfois apparition d'acouphènes. L'évacuation régulière ne se fait plus et la pression augmente à l'intérieur du labyrinthe, provoquant des vertiges brutaux et intenses, avec nausées et vomissements. Les crises sont précédées d'acouphènes (sons graves) et de bourdonnements et durent de quelques minutes à plusieurs heures. On ne connaît toujours pas le ou les facteurs déclenchants : génétique, virus, stress, allergie, diabète ont été évoqués, mais sans certitude. Le traitement repose sur une diminution de la pression des liquides de l'organisme : régime sans sel entre autres. Il existe une intervention chirurgicale au niveau du labyrinthe (incision et mise en place d'un cathéter) destinée à diminuer la pression interne du labyrinthe.

© Georges Dolisi


< vers le menu principal Politique de confidentialité | Contact ^ haut de la page
© 2006, 2016 Medicopedia | Télécharger l'Application | Powered by JIMaroc