Dictionnaire médical


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Abréviations Vac Vaccin Vacu Vagi Vago Vagu Vair Valg Valv Vara Vari Varu Vascu Vase Vaso Vect Vein Vent Ver Verg Verm Verr Vert Vess Vidé Vill Vira Viri Viro Viru Viré Visc Vita Vite Viti Vitr Vivi Voie Vole Volo Volé Vome Vomi Vomé Vulv Végé Véla Véli Vélo Véno Vési
Vaccination anticharbonneuse
Immunologie allergologie, épidémiologie et santé publique, parasitologie pathologies infectieuses et tropicale N. f. * vaccin : du latin médiéval vaccina qui désignait la variole de la vache ; * anti : du préfixe anti- indiquant l’hostilité, l’opposition ou la défense (contre) ; * charbon : du latin carbo, -onis {carb(o)-, charbon}, en rapport avec le carbone, corps combustible noir que l’on extrait des combustibles fossiles. [Angl. : Anthrax vaccine, Anthrax vaccination] Le charbon est une maladie infectieuse septicémique qui atteint certains animaux et l'homme. L'agent pathogène est une bactérie : le bacillus charboneus ou bacillus anthracis. Le bacille du charbon Cette maladie est aussi connue sous le nom d'anthrax. Semblable au furoncle, l'anthrax diffère cependant de celui-ci par la multiplication des foyers d'infection qui, très proches les uns des autres, contiennent un noyau de matières blanches : le bourbillon. Syn. fièvre charbonneuse qui affecte surtout les bovins. Dans les cas de charbon humain, la spore de la bactérie peut pénétrer dans l'organisme par 3 voies : une blessure, le tube digestif et les voies respiratoires. Cette dernière est la plus redoutée, car les bactéries se développent rapidement, produisent une toxine qui terrasse le système immunitaire. C'est la phase fulminante, la mort survient très rapidement (cas du photographe américain Robert Stevens décédé en Floride le 5 octobre 2001). Compte tenu de la résistance des spores, le traitement consiste en une antibiothérapie de 60 jours (pour la forme classique de B. anthracis, de nombreux antibiotiques dont la pénicilline sont efficaces). Michèle MOCK, responsable de l' Unité Toxines et Pathogénie Bactérienne à l' Institut Pasteur, a annoncé avoir testé avec succès un vaccin contre l'anthrax, testé sur des souris. Ce vaccin est différent du vaccin "vivant" (bactéries atténuées) utilisé actuellement pour les animaux. Il a en effet été élaboré à partir de protéines des toxines de Bacillus anthracis (la bactérie du charbon) et de composants de la spore, forme dans laquelle la bactérie peut résister de nombreuses années. Il existe actuellement un vaccin américain destiné aux humains, mais il est de médiocre qualité car il entraîne de nombreux effets secondaires indésirables et il n'induit qu'une protection de courte durée. Pour le vaccin de l' Institut Pasteur, la phase de test de non-toxicité sur l'homme pourrait être lancée prochainement, mais il faudra encore plusieurs années avant son éventuelle commercialisation. Pour en savoir plus, voir le site de l' Institut Pasteur : http://www.pasteur.fr/externe avec une rubrique sur le Bioterrorisme, le charbon et le "Rapport d'activité de l'Unité Toxines et Pathogénie Bactérienne" et une publication de Michèle MOCK.

© Georges Dolisi


< vers le menu principal Politique de confidentialité | Contact ^ haut de la page
© 2006, 2016 Medicopedia | Télécharger l'Application | Powered by JIMaroc