Dictionnaire médical


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Abréviations Vac Vaccin Vacu Vagi Vago Vagu Vair Valg Valv Vara Vari Varu Vascu Vase Vaso Vect Vein Vent Ver Verg Verm Verr Vert Vess Vidé Vill Vira Viri Viro Viru Viré Visc Vita Vite Viti Vitr Vivi Voie Vole Volo Volé Vome Vomi Vomé Vulv Végé Véla Véli Vélo Véno Vési
Vaccin antidiphtérique
Immunologie allergologie, épidémiologie et santé publique, parasitologie pathologies infectieuses et tropicales N. m. * vaccin : du latin médiéval vaccina qui désignait la variole de la vache ; * anti : du préfixe anti- indiquant l’hostilité, l’opposition ou la défense (contre) ; * diphtérique : du grec diphthera {diphtér(o)-}, membrane. [Angl. : Diphtheria anatoxin, Diphtheria and tetanus toxoids and pertussis vaccine - DTP] La diphtérie est l'une des maladies pour lesquelles la vaccination est obligatoire (selon l'avis du Conseil Supérieur d'Hygiène Publique de France du 13 mars 1998 et du 23 juin 1998). C'est une maladie hautement contagieuse, épidémique et infectieuse, due à Corynebacterium diphteriae, une bactérie du groupe des bacilles, appelée aussi "bacille de KLEBS-LÖFFLER". Jusqu'aux années 1930, c'était l'une des principales causes de mortalité infantile dans le monde. Le vaccin est administré au cours de la première année : c'est le DT-coq, vaccin antidiphtérique, antitétanique et anticoquelucheux, parfois à l'antihémophilus B. L'anatoxine diphtérique est un vaccin efficace et bien toléré. La séroconversion est comprise entre 96 et 100 %. La protection suffisante contre la diphtérie n'est acquise qu'après la troisième injection. L'une des principales manifestations de cette pathologie est la formation de fausses membranes (ce qui lui a valu son nom) fortement adhérentes, ainsi que d'exsudats fibrineux, apparaissant essentiellement sur les muqueuses des voies respiratoires et digestives supérieures (pharynx). Les conséquences sont une tuméfaction des régions concernées (notamment les amygdales), une dysphagie (difficulté pour déglutir), une dyspnée (respiration difficile), pouvant aller jusqu'au blocage complet du pharynx et une mort par asphyxie. La diphtérie provoque aussi d'autres symptômes : la toxine diphtérique (sécrétée par la bactérie) provoque des fièvres, une néphrite (inflammation des reins), une endocardite (inflammation de l'endocarde, membrane interne du cœur), voire une paralysie. La vaccination est la seule façon de créer une immunité active. La diphtérie peut prendre différentes formes : * La diphtérie laryngée ou laryngite diphtérique, aussi connue sous le nom de "croup" (onomatopée due au bruit provoqué par cette toux) est caractérisée par des fausses membranes et un oedème de la muqueuse du larynx qui peuvent, dans les cas graves, obstruer totalement l'entrée de la trachée. * La diphtérie maligne est particulièrement sévère et grave, car elle provoque en plus des lésions hémorragiques et des signes toxi-infectieux. * La diphtérie nasale provoque une atteinte essentiellement au niveau des muqueuses des fosses nasales. * Il existe une forme dite diphtérie non membraneuse, totalement atypique, c'est-à-dire que ses manifestations ne ressemblent pas aux symptômes "classiques" de la diphtérie. Adj. : diphtérique : qui se rapporte à la diphtérie ; diphtéroïde : qui rappelle les symptômes de la diphtérie. Depuis 1989, grâce à la vaccination antidiphtérique obligatoire, la diphtérie avait totalement disparu en France. Mais en octobre 2002, un premier cas est réapparu : il s'agit d'une femme d'origine asiatique.
© Georges Dolisi


< vers le menu principal Politique de confidentialité | Contact ^ haut de la page
© 2006, 2016 Medicopedia | Télécharger l'Application | Powered by JIMaroc