Dictionnaire médical


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Abréviations Vac Vaccin Vacu Vagi Vago Vagu Vair Valg Valv Vara Vari Varu Vascu Vase Vaso Vect Vein Vent Ver Verg Verm Verr Vert Vess Vidé Vill Vira Viri Viro Viru Viré Visc Vita Vite Viti Vitr Vivi Voie Vole Volo Volé Vome Vomi Vomé Vulv Végé Véla Véli Vélo Véno Vési
Vaccin anti-hépatite B
Immunologie allergologie, épidémiologie et santé publique, parasitologie pathologies infectieuses et tropicales N. m. * vaccin : du latin médiéval vaccina qui désignait la variole de la vache ; * anti : du préfixe anti- indiquant l’hostilité, l’opposition ou la défense (contre) ; * hépato : du grec hêpar {hépato-, hépatique}, foie ; * ite : du grec -itis , suffixe désignant, en médecine, une maladie inflammatoire. [Angl. : Hepatitis B vaccine, Hepatitis B vaccination] Quelques chiffres (Fondation pour la Recherche Médicale - janvier 2001 http://www.frm.org/) : 2 milliards de personnes infectées dans le monde, 100 000 nouvelles contaminations par an dont 10 000 hépatites aiguës en France. Les modes de contamination sont les mêmes que pour le VIH, avec une différence importante : le VHB (virus de l'hépatite B) est beaucoup plus infectieux. Les individus les plus concernés sont les consommateurs de drogues par injection (voie parentérale) et les personnes qui ont des partenaires sexuels multiples. Vaccin efficace à 100%, remboursé par la Sécurité Sociale. Le dépistage (obligatoire au 6e mois de grossesse) et la vaccination devraient être systématiques pour toutes les personnes présentant un risque : nées en Afrique ou en Asie, toxicomanes, partenaires sexuels multiples. La transmission maternofœtale est également possible. Le VHB ou HBV (virus de l'hépatite B) est apporté par le sang, puis infecte les cellules hépatiques dans lesquelles il se multiplie. Libérés par les hépatocytes malades, ils envahissent les cellules voisines. Une inflammation persistante s'installe. A la nécrose des cellules succède la fibrose (remplacement des cellules mortes par un tissu fibreux non fonctionnel). La maladie progresse vers la cirrhose. Le traitement repose sur l'interféron alpha et sur un autre antiviral : la ribavirine. Un site à consulter pour en savoir plus : http://www.sante.gouv.fr/htm/pointsur/hepatitec/ A noter que l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé) recommande maintenant la vaccination des adolescents de 11 à 15 ans dans tous les pays du monde, c'est-à-dire avant les rapports sexuels. Les vaccins anti-hépatite B actuellement disponibles sont obtenus par la technique de recombinaison génétique (Genhevac B®, Engerix B®, HB Vax®). Aujourd'hui en France, la vaccination anti-hépatite B est incluse dans le calendrier vaccinal pour tous les nourrissons, et est pratiquée en même temps que le D.T.C.P.Hib (Diphtérie, Tétanos, Coqueluche, Poliomyélite, Haemophilus influenzae b), mais en deux endroits différents du corps. Elle consiste en 3 injections à un mois d'intervalle, puis un premier rappel après un an, et une injection tous les cinq ans. Il existe un vaccin combiné pour les hépatites A et B.
© Georges Dolisi


< vers le menu principal Politique de confidentialité | Contact ^ haut de la page
© 2006, 2016 Medicopedia | Télécharger l'Application | Powered by JIMaroc