Dictionnaire médical


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Abréviations Ulcu Ulcère Ultr Unca Unci Unco Uncu Unic Unif Unil Unio Unip Unis Unit Univ Uran Urat Urea Uret Uric Urin Urob Uroc Urod Urog Urok Urol Urom Urop Urti Urèt Uréa Urée Uréi Urém Uréo Urét Usti Utér Uvul Uvéa Uvée Uvéi Uvéo
Urobilinémie
Néphrologie urologie, médecine biologique N. f. * uro : du grec oûron {uro-, urée, -urie, -urèse, -urétique}, urine ; * biline : du latin bilis {bile, -bilie, -biliaire, -biline}, liquide jaunâtre sécrété par le foie ; relatif à la bile ; * émie : du grec haima, {-émie, héma-, hémat(o)-, hémo-} : relatif au sang. L'urobiline est un produit dérivé de la bilirubine hépatique (elle-même provenant de l'hémoglobine des hématies) et constitue l'un des deux principaux colorants de l'urine (l'autre est l'urochrome). Dans l'urine ce pigment se présente en fait sous deux formes : une forme réduite ou urobilinogène (du latin et du grec genesis [-gène, -genèse, génique], naissance, formation, qui engendre) et une forme oxydée ou urobiline. Les variations physiologiques de l'urobiline dans l'urine (ou urobilinurie) sont importantes sur 24 heures, car le taux d'urobiline varie énormément en fonction de la sécrétion biliaire. La présence d'urobiline est normale dans l'urine, alors qu'elle est pathologique dans le sang : c'est l'urobilinémie . A noter enfin que l'on appelle urobilinogénémie la présence (ou le taux) d'urobilinogène dans le sang, caractéristique de certaines pathologies hépatiques ou d'une hémolyse, et urobilinogénurie la présence ou le taux d'urobilinogène dans l'urine, elle aussi plus élevée que la normale lors de certaines pathologies hépatiques.
© Georges Dolisi


< vers le menu principal Politique de confidentialité | Contact ^ haut de la page
© 2006, 2016 Medicopedia | Télécharger l'Application | Powered by JIMaroc