Dictionnaire médical


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Abréviations T Tach Tala Talo Talu Tamp Tars Tart Tato Temp Tend Test Text Thal Than Ther Thor Thro Thym Thyr Thèq Thé Théc Thér Tibi Tiss Titr Toco Tolé Tomo Tona Toni Tono Tons Tonu Tope Topi Topo Torp Tors Tort Toru Tous Toux Toxi Toxo Toxé Trab Trac Trag Trai Tran Trau Trep Tri Tria Tric Trig Trim Trip Tris Trit Troc Troi Trom Tron Trop Tryp Trép Tuba Tube Tubo Tubu Tubé Tumo Tuph Tuss Tymp Type Typh Typo Tyro Tæni Téla Télo Télé Téne Téni Téno Téra Téta Tétr
Trypanosoma rhodesiense
Parasitologie, pathologies infectieuses et tropicales, médecine biologique, pharmacologie N. m. * trypano : du grec trupanê {trypan(o)-}, tarière, instrument en forme de vrille pour faire des trous ; * soma, some : du grec sôma {somato-, -some, -somie}, corps. Il existe plusieurs espèces de trypanosomes, plus ou moins pathogènes, dont voici quelques exemples. * Trypanosoma brucei : Transmis aussi par des insectes piqueurs (Glossines), Trypanosoma brucei est responsable, chez les équidés, d'une maladie redoutable connue sous le nom de Nagana. * Trypanosoma evansi : Ce trypanosome est transmis des diptères tabanides qui n'ont ici qu'un rôle purement mécanique, agissant en fait comme un vaccinostyle. Les cibles sont les équidés et les dromadaires, auxquels il cause respectivement le surra (équidés) et le debab (dromadaires). * Trypanosoma lewisi : Transmis par les excréments d'un insecte piqueur déposés sur une muqueuse humide ou sur une lésion de la peau, ce trypanosome parasite les rats et est transmis par des puces à ces rongeurs. * Trypanosoma cruzi : Même type de transmission que T. lewisi, (l'insecte piqueur est un réduvidé hématophage, du genre Triatoma), T. cruzi est responsable de la trypanosomiase américaine (Amérique Centrale et Amérique du Sud), connue aussi sous le nom de maladie de Chagas qui, chez les enfants, simule une affection de la thyroïde (les enfants ont un aspect myxœdémateux) et cause chez les adultes des troubles cardiaques graves. T. cruzi doit son nom à Osvaldo CRUZ, médecin brésilien, qui lui a été donné par son élève Carlos CHAGAS, qui a identifié ce parasite. Ce protozoaire a une particularité : il passe par une phase intracellulaire, colonisant des cellules musculaire, réticulo-endothéliales, de la névroglie ou du cortex cérébral. Dans ces cellules, il se transforme et prend une forme leishmanienne, puis se divise très activement par divisions binaires. Cinq à six jours après l'inoculation, généralement par voie conjonctivale, ces stades leishmaniens se transforment en trypanosomes, sortent des cellules et rejoignent le circuit sanguin. Les synonymes de cette maladie sont nombreux : thyroïdite parasitaire, trypanosomose américaine, fièvre barbeiro ... Observée d'abord au Brésil, elle s'est rapidement répandue dans toute l'Amérique du Sud et l'Amérique Centrale. Atteignant surtout les enfants, elle se manifeste par un oedème de la face débutant au niveau de l'une des paupières par une conjonctivite intense mais non purulente avec dacryoadénite. Elle s'accompagne de fièvre et d'hypertrophie thyroïdienne, hépatique (foie) et splénique (rate), ainsi que d'une myocardite. L'évolution de cette maladie est souvent mortelle. * Trypanosoma equiperdum : Il atteint les équidés et le mode de transmission est direct, pendant le coït, c'est-à-dire qu'il est capable de traverser les muqueuses humides. Les animaux contaminés développent une maladie nommée la dourine. * Trypanosoma equinum : Ce parasite est responsable du mal de Calderas chez les équidés d'Amérique du Sud. * Trypanosoma rhodesiense : Responsable de la deuxième forme de trypanosomiase africaine, ce trypanosome sévit essentiellement en Afrique orientale. Les symptômes et l'évolution de la maladie sont pratiquement les mêmes que ceux dus à T. gambiense.
© Georges Dolisi


< vers le menu principal Politique de confidentialité | Contact ^ haut de la page
© 2006, 2016 Medicopedia | Télécharger l'Application | Powered by JIMaroc