Dictionnaire médical


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Abréviations T Tach Tala Talo Talu Tamp Tars Tart Tato Temp Tend Test Text Thal Than Ther Thor Thro Thym Thyr Thèq Thé Théc Thér Tibi Tiss Titr Toco Tolé Tomo Tona Toni Tono Tons Tonu Tope Topi Topo Torp Tors Tort Toru Tous Toux Toxi Toxo Toxé Trab Trac Trag Trai Tran Trau Trep Tri Tria Tric Trig Trim Trip Tris Trit Troc Troi Trom Tron Trop Tryp Trép Tuba Tube Tubo Tubu Tubé Tumo Tuph Tuss Tymp Type Typh Typo Tyro Tæni Téla Télo Télé Téne Téni Téno Téra Téta Tétr
Trompe de Fallope
Anatomie, gynécologie obstétrique, imagerie médicale N. f. * trompe : du francique tromba, qui a des correspondants dans l’ancien haut allemand trumpa, trumba « instrument de musique, trompette » et l’ancien scandinave trumba « trompette » qui a certainement une origine onomatopéique ; en anatomie, trompe désigne un conduit se terminant en entonnoir ; * utérine : du latin uterus {utér(o)-, -utérin}, relatif à l’utérus, organe de gestation chez la femme ; * Fallope : anatomiste et chirurgien italien, né à Modène en 1523, mort à Padoue en 1562, qui a décrit le premier le développement de l’os et les trompes de l’utérus. Les trompes utérines ou trompes de Fallope relient les ovaires aux cornes de l'utérus. Elles mesurent environ 7 à 8 cm de long. A leur extrémité distale, elles présentent un pavillon, en forme d'entonnoir, dont les franges entourent plus ou moins l'ovaire et qui a pour rôle d'aspirer et de guider l'ovule (en fait l'ovocyte) au moment de l'ovulation, grâce à de très nombreux petits cils dont le mouvement coordonné crée une très légère aspiration. C'est dans la lumière de l'une de ces trompes, à environ un tiers de leur longueur, que se fait la rencontre avec le spermatozoïde et la fécondation, dans un léger renflement nommé l'ampoule. Si l'ovule n'est pas capté par le pavillon, la fécondation peut quand même se faire en-dehors de la trompe et peut aboutir à une GEU ou grossesse extra-utérine. Le fait que les trompes soient obturées (imperméables) est une cause majeure de stérilité et cette pathologie résulte souvent d'une salpingite : * salpingo : du grec salpigx, salpingos [salping(o)-, -salpinx], trompe de Fallope ou trompes utérines ; * ite : du grec -itis [-ite], suffixe désignant, en médecine, une maladie inflammatoire. La salpingite est l'inflammation de l'une ou des deux trompes de Fallope. Lorsqu'elle est aiguë, la salpingite est à considérer comme une pathologie grave car elle peut affecter le péritoine et les viscères environnants. On parle souvent d'infections utéroannexielles car la salpingite est souvent postérieure à la pénétration d'un germe par les voies naturelles (vagin et utérus) et elle se propage aux annexes de l'utérus, trompes et pavillon, mais aussi aux ovaires et à la cavité abdominale. L'hospitalisation et l'antibiothérapie sont souvent nécessaires.

© Georges Dolisi


< vers le menu principal Politique de confidentialité | Contact ^ haut de la page
© 2006, 2016 Medicopedia | Télécharger l'Application | Powered by JIMaroc