Dictionnaire médical


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Abréviations T Tach Tala Talo Talu Tamp Tars Tart Tato Temp Tend Test Text Thal Than Ther Thor Thro Thym Thyr Thèq Thé Théc Thér Tibi Tiss Titr Toco Tolé Tomo Tona Toni Tono Tons Tonu Tope Topi Topo Torp Tors Tort Toru Tous Toux Toxi Toxo Toxé Trab Trac Trag Trai Tran Trau Trep Tri Tria Tric Trig Trim Trip Tris Trit Troc Troi Trom Tron Trop Tryp Trép Tuba Tube Tubo Tubu Tubé Tumo Tuph Tuss Tymp Type Typh Typo Tyro Tæni Téla Télo Télé Téne Téni Téno Téra Téta Tétr
Thrombangéite oblitérante
Angiologie et médecine vasculaire, chirurgie générale N. f. * thrombo : du grec thrombos {thromb(o)-}, caillot, en rapport avec la coagulation du sang ; * angio : du grec aggeion , vaisseau ; * ite : du grec -itis , suffixe désignant, en médecine, une maladie inflammatoire. La thrombangéite oblitérante affecte les structures vasculaires distales (c'est-à-dire aux extrémités) des membres. Les personnes les plus atteintes sont en général des hommes jeunes tabagiques chez lesquels le tabac a une action spastique, c'est-à-dire qu'il réduit le calibre des vaisseaux sanguins, et les sémites , d'Europe centrale (dans ce cas, la maladie a une origine génétique). Cette pathologie se traduit par une artérite (inflammation des parois des vaisseaux sanguins, notamment de l'intima) distale des jambes et/ou des bras, accompagnée de douleurs parfois très vives, de thromboses veineuses ou artérielles qui touche les vaisseaux de calibre moyen et d'ulcérations. Sans traitement, la mort peut survenir en quelques années, parfois dans un temps encore plus court, car les vaisseaux rétrécis n'apportent plus assez d'oxygène aux orteils ou aux doigts et la gangrène peut apparaître rapidement. Par temps froid, les extrémités deviennent blanches, puis bleues et enfin rouges. Chez les fumeurs, les vasodilatateurs sont rarement opérants et seul l'arrêt immédiat et total du tabagisme peut enrayer l'évolution de la maladie. La thromboangéite oblitérante ou thrombangéite oblitérante est aussi connue sous le nom de maladie de Léo Buerger (chirurgien urologique américain, né à Vienne - Autriche - le 13.09.1879, mort en 1943), d'endartériose de Leriche, de thromboangiose de Leriche, de thromboartérite juvénile et d'endartérite oblitérante juvénile.
© Georges Dolisi


< vers le menu principal Politique de confidentialité | Contact ^ haut de la page
© 2006, 2016 Medicopedia | Télécharger l'Application | Powered by JIMaroc