Dictionnaire médical


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Abréviations B Baci Bacill Bact Bactér Balan Baro Bart Basa Base Basi Baso Bath Bec Benz Bi Bibl Bica Bice Bici Bicu Bila Bilan Bile Bilh Bili Binu Bio Bioc Biod Biof Biol Biom Biot Bipo Blas Blast Blen Blenn Bleu Bloc Blépha Bobb Borb Borr Botu Bouc Bouf Bour Brac Brachi Brachy Brad Brady Brom Bron Bronch Brux Bryc Bucc Bulb Bull Burs Buty Butyr Béni Bézo Bêta
βHCG
Endocrinologie et métabolismes, médecine biologique, médecine de la reproduction Abrév. Hormone Chorionique Gonadotrope. * hormone : du grec hormôn {hormon(o)-}, exciter ; * chorion : du grec khorion {chor(o)-, chori(o)-, choroïd(o)-}, relatif au chorion, membrane formée par l’embryon ; * ique : du grec eikôs {-ique, -(ic)ien, -ienne}, semblable, propre à, ou suffixe servant à transformer des substantifs en adjectifs ou en d’autres substantifs : * gonado : du grec gonos {gon(o)-, -gonie, gonad(o)-}, semence ; * trope : du grec tropos, trepein {-trope, -tropie, -tropion, -tropisme}, tour, tourner, affinité pour. La HCG ou Hormone Chorionique Gonadotrope (ou gonadotrophique ou βHCG) ou gonadotrophine chorionique humaine ou hormone gonadotrope placentaire, est une hormone glycoprotéique produite d'abord par le chorion de l'embryon, puis par le placenta au cours de la gestation. La HCG a un effet proche de la LH : elle assure le maintien du fonctionnement du corps jaune, c'est-à-dire en fait la production de progestérone. Elle est éliminée rapidement dans les urines et c'est elle qui est dosée dans les diagnostics précoces (tests) de grossesse qui utilisent des anticorps anti-HCG. Quelques valeurs normales : * femme non enceinte avant la ménopause : < 8 UI/L ; * femme après la ménopause : < 20 UI/L ; femme enceinte : 200 à 8 000 UI/L en 2e SA (semaine d'aménorrhée) puis augmentation jusqu'à un maximum de 250 000 UI/L vers la 12e SA (fin du 1er trimestre de grossesse). Par la suite et jusqu'à la fin de la grossesse, le taux de βHCG diminue légèrement puis reste stable. Ces taux peuvent être particulièrement élevés en cas de GEU (grossesse extra-utérine), de grossesse molaire (dépassant parfois 1 000 000 UI/L) mais aussi de tumeurs non trophoblastiques (testicules, ovaires). Valeur normale des βHCG chez l'homme : < 7 UI/L.
© Georges Dolisi


< vers le menu principal Politique de confidentialité | Contact ^ haut de la page
© 2006, 2016 Medicopedia | Télécharger l'Application | Powered by JIMaroc