Dictionnaire médical


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Abréviations S Sac Sacc Sacchar Sacr Sain Salm Salmonell Salp Salping San Sana Sang Sani Saph Sarc Scap Scapul Scar Schi Schist Schiz Scia Scie Science Scin Scint Scis Sclé Sclér Scol Scolio Scop Scot Seb Sebo Segm Segment Sept Septic Shif Sial Sibu Sidé Sidéro Sigmoïd Sign Signe de Sinu Sinus Siro Siru Sixi Soci Sodi Solu Solv Soma Somato Somi Soph Soud Sous Span Spas Spasm Spec Sper Sperm Sphi Sphinctér Sphy Sphygm Sphè Sphé Spin Spir Spiro Spla Splanchno Splé Splén Spon Spondyl Stad Stag Stap Staphyl Stapéd Stas Stat Sten Ster Sterco Stom Stre Strepto Stro Stéa Stéat Stén Sténo Stér Stéril Stérol Stéroïd Stéréo Sub Subi Subl Subs Suc Sudo Sudor Sueu Sueur Sui Suic Sulc Suns Supe Supr Supra Sur Sura Surc Surd Surf Suri Surj Surn Suro Surp Surr Surs Sus Sym Symb Symp Sympath Syn Syna Sync Synd Syndesm Syndrome Syne Syno Synovi Synt Syné Syph Syphil Syri Syring Syst Séba Sébo Sémi Sémio Sémé Séne Sér Séro Séru
Stérilisation masculine
Andrologie, médecine de la reproduction - N. f. * stérilisation : du latin sterilis [-stérile, -stérilisation], qui ne porte pas de fruit ; en biologie : exempt de tout germe vivant ; * isation : du latin atio, ationis [-isation], suffixe nominal, qui transforme une racine en nom. La stérilisation masculine consiste à pratiquer un geste opératoire ou médical qui rend un homme définitivement inapte à la procréation. Il faut savoir qu'en France (et dans beaucoup d'autres pays), la stérilisation n'est autorisée qu'en cas d'indications médicales précises et définies par la loi. Dans tous les autres cas, elle est interdite car considérée comme une mutilation volontaire. La technique consiste essentiellement en une petite intervention appelée vasectomie. * vaso : du latin vas [vaso-], récipient, canal, vaisseau ; * ectomie : du grec ektomê [ectomie], ablation. La vasectomie est la résection partielle ou totale, après incision des bourses (ou scrotum), des deux canaux déférents qui conduisent les spermatozoïdes hors des testicules. Les deux bouts sectionnés d'un canal déférent sont ensuite ligaturés. A noter que si dans certains pays (Inde par ex.) les hommes sont encouragés à pratiquer cette opération pour limiter le nombre des naissances, elle est interdite en France à des fins contraceptives car considérée comme une mutilation. Important : cette opération rend l'homme stérile mais pas impuissant. Elle prive le sperme de spermatozoïdes, mais n'empêche ni la libido, ni l'érection, ni l'éjaculation. Au début, les spermatozoïdes stagnent dans les testicules et les épididymes, et finissent progressivement d'être sécrétés. Par contre elle est pratiquée si nécessaire dans un but thérapeutique (ablation d'une tumeur par exemple). La vasotomie (du grec tomê [tomo-, -tome, -tomie], section, coupe) est l'incision ou la section de l'un ou des deux canaux déférents.
La vasovasostomie est une intervention de microchirurgie (donc faite sous microscope) qui est pratiquée chez les hommes qui ont les canaux déférents obstrués (on dit qu'ils ne sont plus perméables). Elle consiste à sectionner le canal déférent de part et d'autre de l'obstacle et de les réaboucher. Taux de réussite après 2 mois : rarement supérieur à 50%, après vérification par un spermogramme.

L'appareil reproducteur masculin :

© Georges Dolisi


< vers le menu principal Politique de confidentialité | Contact ^ haut de la page
© 2006, 2016 Medicopedia | Télécharger l'Application | Powered by JIMaroc