Dictionnaire médical


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Abréviations S Sac Sacc Sacchar Sacr Sain Salm Salmonell Salp Salping San Sana Sang Sani Saph Sarc Scap Scapul Scar Schi Schist Schiz Scia Scie Science Scin Scint Scis Sclé Sclér Scol Scolio Scop Scot Seb Sebo Segm Segment Sept Septic Shif Sial Sibu Sidé Sidéro Sigmoïd Sign Signe de Sinu Sinus Siro Siru Sixi Soci Sodi Solu Solv Soma Somato Somi Soph Soud Sous Span Spas Spasm Spec Sper Sperm Sphi Sphinctér Sphy Sphygm Sphè Sphé Spin Spir Spiro Spla Splanchno Splé Splén Spon Spondyl Stad Stag Stap Staphyl Stapéd Stas Stat Sten Ster Sterco Stom Stre Strepto Stro Stéa Stéat Stén Sténo Stér Stéril Stérol Stéroïd Stéréo Sub Subi Subl Subs Suc Sudo Sudor Sueu Sueur Sui Suic Sulc Suns Supe Supr Supra Sur Sura Surc Surd Surf Suri Surj Surn Suro Surp Surr Surs Sus Sym Symb Symp Sympath Syn Syna Sync Synd Syndesm Syndrome Syne Syno Synovi Synt Syné Syph Syphil Syri Syring Syst Séba Sébo Sémi Sémio Sémé Séne Sér Séro Séru
Stérilité féminine
Gynécologie, médecine de la reproduction - N. f. * stérile : du latin sterilis [-stérile, -stérilisation], qui ne porte pas de fruit ; en biologie : exempt de tout germe vivant ; * ité : du suffixe -(è)te, -(e)té, -(i)té qui transforme un adjectif ou un substantif en substantif. La stérilité féminine est l'incapacité pour une femme, de se retrouver enceinte, du fait de l'altération de la structure ou/et des fonctions de ses organes génitaux. Les causes possibles d'une stérilité féminine peuvent être si nombreuses qu'on les classe schématiquement en trois groupes.

1. Les anomalies anatomiques. Le plus souvent, c'est au niveau des trompes de Fallope que se situe l'anomalie, que l'on qualifie alors de tubaire. Les trompes ne sont plus perméables, c'est-à-dire qu'elles empêchent la rencontre des spermatozoïdes (vagin --> utérus --> trompes) avec l'ovule (ovaire --> pavillon --> trompe). Cette obstruction des trompes peut résulter d'une malformation congénitale, d'une salpingite, d'une ancienne MST (maladie sexuellement transmissible), d'une endométriose, d'une ancienne ligature de trompe, entre autres. Il existe également d'autres causes anatomiques plus rares, comme une tumeur, une infection chronique, une malformation utérine congénitale.

2. Les anomalies du système immunitaire. L'une de ces aberrations est due au système immunitaire de la femme qui développe des AC (anticorps) anti-spermatozoïdes. Il s'agit d'une véritable réaction allergique lorsque les cellules immunocompétentes sont en présence de spermatozoïdes et les anticorps produits détruisent ces spermatozoïdes. Une observation de la glaire cervicale (le mucus présent au niveau du col de l'utérus) ou du sang permet de mettre en évidence la présence de ces anticorps.

3. Les anomalies dans le processus ovulatoire. Là encore, les causes sont possibles nombreuses. Anovulation : pas d'émission d'ovule par les ovaires par manque de maturation (voir ovogenèse et folliculogenèse), par dysfonctionnement hormonal (hypophyse ou ovaires), par malformation congénitale ... Dans la plupart des cas de stérilité féminine, il existe des traitements qui seront soit chirurgicaux (pour rétablir la fonction de captage des trompes par ex.), soit médicamenteux si la glaire est absente, ou si les dosages hormonaux sont anormaux. L'hystérosalpingographie (radiographie de la cavité utérine et des trompes) donne aussi une bonne indication des causes, surtout en cas d'imperméabilité des trompes) et des traitements possibles. La consultation gynécologique est évidemment indispensable et pourra orienter vers d'autres spécialités.

L'appareil reproducteur féminin :

© Georges Dolisi


< vers le menu principal Politique de confidentialité | Contact ^ haut de la page
© 2006, 2016 Medicopedia | Télécharger l'Application | Powered by JIMaroc