Dictionnaire médical


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Abréviations S Sac Sacc Sacchar Sacr Sain Salm Salmonell Salp Salping San Sana Sang Sani Saph Sarc Scap Scapul Scar Schi Schist Schiz Scia Scie Science Scin Scint Scis Sclé Sclér Scol Scolio Scop Scot Seb Sebo Segm Segment Sept Septic Shif Sial Sibu Sidé Sidéro Sigmoïd Sign Signe de Sinu Sinus Siro Siru Sixi Soci Sodi Solu Solv Soma Somato Somi Soph Soud Sous Span Spas Spasm Spec Sper Sperm Sphi Sphinctér Sphy Sphygm Sphè Sphé Spin Spir Spiro Spla Splanchno Splé Splén Spon Spondyl Stad Stag Stap Staphyl Stapéd Stas Stat Sten Ster Sterco Stom Stre Strepto Stro Stéa Stéat Stén Sténo Stér Stéril Stérol Stéroïd Stéréo Sub Subi Subl Subs Suc Sudo Sudor Sueu Sueur Sui Suic Sulc Suns Supe Supr Supra Sur Sura Surc Surd Surf Suri Surj Surn Suro Surp Surr Surs Sus Sym Symb Symp Sympath Syn Syna Sync Synd Syndesm Syndrome Syne Syno Synovi Synt Syné Syph Syphil Syri Syring Syst Séba Sébo Sémi Sémio Sémé Séne Sér Séro Séru
Sol
Médecine biologique - N. m. * sol : de l’anglais sol, signifiant solution, dispersion d’un liquide et/ou d’un solide dans un gaz, ou d’un solide dans un liquide. Un sol est une solution colloïdale, mélange d'eau et d'une substance colloïdale (* collo : du latin vulgaire colla ou du grec kolla [collo-, colloïdo-], colle, gomme ; * oïde : du grec eidos, [-oïde, -oïdal], qui a l’apparence. Ce mot a été emprunté (1845) à l'anglais colloïd et est attribué au chimiste anglais T. Graham. Il est utilisé en médecine depuis 1847) qui désigne généralement une substance insoluble dans un certain milieu (eau, alcool ...) et qui s'y trouve donc dispersée en particules très fines. Ce mélange est une suspension colloïdale et, si les particules sont suffisamment fines, elle traverse les filtres habituels. Sous l'action de la chaleur ou d'électrolytes, de nombreuses suspensions ou sols se transforment en un gel, réaction souvent réversible : sol <------> gel. Les molécules constituant la partie non soluble se regroupent en amas moléculaires : les micelles. Si ces micelles sont hydrophiles (du grec philos [philo-, -phile, -philie], ami, qui aime) elles forment un gel qui est généralement stable, sauf sous l'action de la chaleur et de la surpression qui le retransforment en sol. La transformation d'une solution colloïdale en un gel est la gélification.
© Georges Dolisi


< vers le menu principal Politique de confidentialité | Contact ^ haut de la page
© 2006, 2016 Medicopedia | Télécharger l'Application | Powered by JIMaroc