Dictionnaire médical


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Abréviations S Sac Sacc Sacchar Sacr Sain Salm Salmonell Salp Salping San Sana Sang Sani Saph Sarc Scap Scapul Scar Schi Schist Schiz Scia Scie Science Scin Scint Scis Sclé Sclér Scol Scolio Scop Scot Seb Sebo Segm Segment Sept Septic Shif Sial Sibu Sidé Sidéro Sigmoïd Sign Signe de Sinu Sinus Siro Siru Sixi Soci Sodi Solu Solv Soma Somato Somi Soph Soud Sous Span Spas Spasm Spec Sper Sperm Sphi Sphinctér Sphy Sphygm Sphè Sphé Spin Spir Spiro Spla Splanchno Splé Splén Spon Spondyl Stad Stag Stap Staphyl Stapéd Stas Stat Sten Ster Sterco Stom Stre Strepto Stro Stéa Stéat Stén Sténo Stér Stéril Stérol Stéroïd Stéréo Sub Subi Subl Subs Suc Sudo Sudor Sueu Sueur Sui Suic Sulc Suns Supe Supr Supra Sur Sura Surc Surd Surf Suri Surj Surn Suro Surp Surr Surs Sus Sym Symb Symp Sympath Syn Syna Sync Synd Syndesm Syndrome Syne Syno Synovi Synt Syné Syph Syphil Syri Syring Syst Séba Sébo Sémi Sémio Sémé Séne Sér Séro Séru
Signe d'Ortolani Signe du ressaut Signe de Barlow Signe du piston
Obstétrique, néonatalogie - N. f. * signe : du latin signum [signal, signe], ce qui permet de connaître ou de reconnaître, de deviner ou de prévoir quelque chose ; * Ortolani : pédiatre italien né le 25 juillet 1904 à Altedo, près de Bologne, mort en 1983. Une luxation est qualifiée de congénitale * luxo- : du latin luxo, luxer, déboîter, démettre, disloquer ; * -ation : du latin atio, ationis [-ation, -ateur], suffixe nominal, qui transforme une racine en nom ; * con : lorsqu'il s'agit d'un préfixe, vient du latin cum, avec ; * génito, génital : du latin genitalis, de genitum, genere [génito-, -génital], engendrer. (ou héréditaire) lorsqu'elle apparaît avant la naissance ou pendant l'accouchement. L'une des formes les plus connues et fréquentes est la luxation congénitale de la hanche ou LCH). Elle résulte d'une malformation de l'articulation coxofémorale (entre le bassin et le fémur), dans laquelle la cavité cotyloïde (la cavité dans laquelle vient se loger la tête du fémur) est insuffisamment développée et n'entoure pas complètement cette tête du fémur. Selon la gravité de cette dysplasie, l'articulation est "simplement" luxable ou luxée en permanence. C'est une pathologie qui affecte davantage les filles que les garçons et un test est systématiquement pratiqué à la naissance : il s'agit du signe du ressaut (de l'ancien verbe "ressaillir") ou signe d'Ortolani (ou manœuvre du ressaut ou manœuvre d'Ortolani), qui correspond à la réduction brutale de la luxation lorsque le médecin rapproche la cuisse de l'axe du corps. Technique : le médecin saisit les 2 genoux entre le pouce et l'index en plaçant les 3 autres doigts sur la face externe de la cuisse. Les genoux et les hanches sont fléchis. En imprimant un mouvement d'abduction (écartement d'un membre ou d'un segment de l'axe du corps) on peut percevoir un ressaut dit « de rentrée » signifiant que la hanche est luxée mais réductible : c'est une forme sévère de LCH. Lors du mouvement d'adduction (rapprochement d'un membre ou d'un segment de l'axe du corps) on peut percevoir un ressaut de sortie qui témoigne d'une hanche en place mais luxable : c'est une forme moins sévère de LCH. Ce ressaut peut persister très longtemps. Il existe aussi le signe de Barlow ou manœuvre de Barlow, quand le signe d'Ortolani est négatif. Technique : l'enfant est sur le dos, une main tient le bassin et l'autre main saisit la cuisse en abduction. Pendant que la cuisse est maintenue en abduction, la main imprime des mouvements antéropostérieurs (poussée du membre vers le corps puis étirement). On met en évidence le signe du piston qui prouve l'instabilité. Ce signe est important lorsque le signe d'Ortolani est négatif, dans les luxations graves. Pas de ressaut, mais sensation de piston. L'un des principaux traitements de la LCH est le port, pendant environ 3 mois, d'une culotte d'abduction appelée aussi culotte d'Ortolani, qui met les cuisses du nouveau-né perpendiculaires à l'axe du corps, dans le plan frontal (celui qui passe par les 2 épaules).
© Georges Dolisi


< vers le menu principal Politique de confidentialité | Contact ^ haut de la page
© 2006, 2016 Medicopedia | Télécharger l'Application | Powered by JIMaroc