Dictionnaire médical


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Abréviations S Sac Sacc Sacchar Sacr Sain Salm Salmonell Salp Salping San Sana Sang Sani Saph Sarc Scap Scapul Scar Schi Schist Schiz Scia Scie Science Scin Scint Scis Sclé Sclér Scol Scolio Scop Scot Seb Sebo Segm Segment Sept Septic Shif Sial Sibu Sidé Sidéro Sigmoïd Sign Signe de Sinu Sinus Siro Siru Sixi Soci Sodi Solu Solv Soma Somato Somi Soph Soud Sous Span Spas Spasm Spec Sper Sperm Sphi Sphinctér Sphy Sphygm Sphè Sphé Spin Spir Spiro Spla Splanchno Splé Splén Spon Spondyl Stad Stag Stap Staphyl Stapéd Stas Stat Sten Ster Sterco Stom Stre Strepto Stro Stéa Stéat Stén Sténo Stér Stéril Stérol Stéroïd Stéréo Sub Subi Subl Subs Suc Sudo Sudor Sueu Sueur Sui Suic Sulc Suns Supe Supr Supra Sur Sura Surc Surd Surf Suri Surj Surn Suro Surp Surr Surs Sus Sym Symb Symp Sympath Syn Syna Sync Synd Syndesm Syndrome Syne Syno Synovi Synt Syné Syph Syphil Syri Syring Syst Séba Sébo Sémi Sémio Sémé Séne Sér Séro Séru
Sidérose Sidérose pulmonaire Sidérose conjonctivale Sidérose bulbaire Sidérose hépatique Sidérose hématogène Sidérof
Pneumologie, hématologie, neurologie, ophtalmologie - N. f. * sidéro : du grec sidêros [sidéro-], fer ; * ose : du grec -ôsis [-ose], suffixe désignant des maladies non inflammatoires ou/et des états chroniques ; * fibro : du latin fibra [fibro-, fibrino-], filament. La sidérose est une maladie par l'inhalation de poussières ou de fumées contenant des oxydes de fer, en quantité telle qu'ils ne sont que très partiellement retenus par les poils et les mucus des VAS (voies aériennes supérieures) et s'accumulent rapidement dans les alvéoles pulmonaires. Cette sidérose pulmonaire est donc une pneumoconiose (N. f. * pneumo : du grec pneumôn [pneumo-], poumon. Syn. pulmo- ; * conio : du grec konis [conio-], poussière ; * ose : du grec -ôsis [-ose], suffixe désignant des maladies non inflammatoires ou/et des états chroniques. On appelle pneumoconiose toute affection des bronches et des poumons, résultant de l'inhalation prolongée de particules (poussières) minérales ou organiques généralement indestructibles. Parmi les pneumoconioses les plus connues figurent l'anthracose (poussières de charbon) et la silicose (particules de silice) des mineurs, l'asbestose due aux microscopiques fibres d'amiante, entre autres). Les principales personnes affectées par cette pathologie sont les ouvriers de l'industrie sidérurgique, de l'extraction du minerai à son traitement et à la production du fer. Les symptômes sont ceux de toutes les pneumoconioses : essoufflement à l'effort, diminution de la capacité pulmonaire, mais aussi fibrose pulmonaire (développement d'un tissu fibreux non fonctionnel qui envahit progressivement les poumons). Cette sidérofibrose s'observe surtout dans la rate. Il n'y a pas de traitement.
La sidérose peut également prendre d'autres aspects et toucher plusieurs organes : * Sidérose conjonctivale : l'oxyde de fer s'infiltre peu à peu dans la conjonctive qui se colore progressivement en brun. * Dans la sidérose bulbaire, ce sont tous les tissus du globe oculaire qui s'infiltrent d'oxydes de fer. * Autre organe touché : le foie ; le sujet souffre alors de sidérose hépatique ou hémochromatose. Il existe aussi une forme dite sidérose hématogène, dans laquelle les tissus de l'organisme sont infiltrés par des oxydes de fer provenant du sang du sujet lui-même.

Les poumons en vue externe :

© Georges Dolisi


< vers le menu principal Politique de confidentialité | Contact ^ haut de la page
© 2006, 2016 Medicopedia | Télécharger l'Application | Powered by JIMaroc