Dictionnaire médical


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Abréviations S Sac Sacc Sacchar Sacr Sain Salm Salmonell Salp Salping San Sana Sang Sani Saph Sarc Scap Scapul Scar Schi Schist Schiz Scia Scie Science Scin Scint Scis Sclé Sclér Scol Scolio Scop Scot Seb Sebo Segm Segment Sept Septic Shif Sial Sibu Sidé Sidéro Sigmoïd Sign Signe de Sinu Sinus Siro Siru Sixi Soci Sodi Solu Solv Soma Somato Somi Soph Soud Sous Span Spas Spasm Spec Sper Sperm Sphi Sphinctér Sphy Sphygm Sphè Sphé Spin Spir Spiro Spla Splanchno Splé Splén Spon Spondyl Stad Stag Stap Staphyl Stapéd Stas Stat Sten Ster Sterco Stom Stre Strepto Stro Stéa Stéat Stén Sténo Stér Stéril Stérol Stéroïd Stéréo Sub Subi Subl Subs Suc Sudo Sudor Sueu Sueur Sui Suic Sulc Suns Supe Supr Supra Sur Sura Surc Surd Surf Suri Surj Surn Suro Surp Surr Surs Sus Sym Symb Symp Sympath Syn Syna Sync Synd Syndesm Syndrome Syne Syno Synovi Synt Syné Syph Syphil Syri Syring Syst Séba Sébo Sémi Sémio Sémé Séne Sér Séro Séru
Sébacée (glande) Sébacé
Dermatologie, pharmacologie - Adj. * sébacée : du latin sebaceus, de sebum [sébo-], suif, relatif à la matière sébacée grasse ; * glande : du latin glandula, de glans, glandis, gland ; en médecine, une glande est un organe destiné à élaborer certaines substances à l’extérieur du corps ou dans le milieu intérieur. La présence des glandes sébacées est l'une des constantes de notre peau, avec une exception : il n'y en a pas sur la paume des mains ni sur la plante des pieds. Par contre, certaines zones en sont plus richement pourvues, telles le visage, le dos et le cuir chevelu. Dans la plupart des cas, les glandes sébacées sont en relation avec un follicule pileux et présentent une particularité : leur taille est inversement proportionnelle à celle du poil, c'est-à-dire que la glande sébacée est importante si le poil est fin et court, elle est réduite quand le poil est épais et long. En ce qui concerne les glandes indépendantes des follicules pileux, elles ont des localisations bien précises et des noms qui leurs sont propres : ce sont les glandes de Meibomius dans les paupières, les grains de Fordyce dans la lèvre supérieure, les glandes de Tyson au niveau du prépuce chez l'homme. On trouve aussi des glandes sébacées indépendantes dans les muqueuses génitales chez la femme et au niveau des aréoles.
Une glande sébacée se compose de la glande proprement dite ou partie sécrétrice, limitée par une membrane en forme de petit sac et d'un canal excréteur qui rejoint la tige d'un poil et que l'on appelle pour cette raison canal pilosébacé (* pilo : du latin pilosus [pilo-, pileux], poilu ou en rapport avec l’aspect de poils ; du grec pilos, feutre, ensemble de très fins poils), dont une partie traverse tout l'épiderme jusqu'à la surface de la peau. La sécrétion du sébum (voir sa description) est sous la dépendance de la testostérone ou hormone mâle, des œstrogènes, mais dépend également de l'âge : on connaît les pics de sécrétion de sébum chez le nouveau-né (jusqu'à 3 mois) et surtout au moment de la puberté, avec association fréquente d'une acné. La pathologie la plus courante qui affecte les glandes sébacées est la séborrhée - voir cette définition. L'adjectif sébacé caractérise ce qui se rapporte au sébum ou aux glandes qui le produisent.
© Georges Dolisi


< vers le menu principal Politique de confidentialité | Contact ^ haut de la page
© 2006, 2016 Medicopedia | Télécharger l'Application | Powered by JIMaroc